Projection de « Drums of Fire » : Nous y étions!

Hier soir, après la projection de cette super production « Drums of Fire », « La bataille des Trois Rois » du réalisateur Souheil BenBarka, les spectateurs venus nombreux lui ont consacré une chaleureuse ovation et tous s’étaient levés comme c’est en général le cas pour les grands réalisateurs. Les félicitations  pleuvaient de partout. Souheil répondra ému et très touché « J’ai l’impression que ce film vit encore une fois et je suis très honoré. Merci ».

 

Et Souheil Benbarka nous conte l’histoire. L’histoire de « La bataille des Trois Rois », dite « La batalla de los Tres Reyes », dite aussi « La bataille de Ksar el-Kébir » mais les marocains la connaissent beaucoup plus sous le nom de « bataille de l’oued Al-Makhazine ». Pourquoi « des Trois Rois », car  au cours de cette bataille, trois rois, si puissants vont mourir, le roi du Portugal Sébastien, son allié le sultan Al Moutaoukil et leur rival le prince Abdel Malek. « Si la bataille des Trois Rois est une magnifique aventure, 20 ans d’histoire de la méditerranée où des personnages hors du commun vont s’affronter entre 1560 et 1580, c’est avant tout, le parcours de ce grand sultan Abdel Malek Essaidi, ce grand unificateur du Maroc », a tenu à préciser Benbarka. C’est  une épopée faite de galop, de chevaux, de monstrueux engins de guerre crachant le feu, de villes et campagnes qui brûlent, de grands roulements de tambours « Une épopée  faite de violence et de sang mais elle est d’ivresse, d’amour, de prières et de tolérance aussi », continue le réalisateur.

IMG_5454

 

Et l’histoire continue avec…

Le prince Abdel Malek fut chassé de son pays par ses propres frères. Il passera 20 ans  de sa vie sur les mers, d’une aventure à l’autre, de l’inquisition espagnole à la bataille de Lépante, de la prison d’Alicante à la prise de Tunis avant de retrouver son pays le Maroc envahi par Don Sébastien, roi du Portugal. L’affrontement avec l’armée du sultan a lieu le 4 août 1578, près de Ksar el-Kébir (ou Alcazar Quivir). Il tourne très vite au désastre pour le portugais et son allié. Leurs armées sont battues et empêchées de faire retrait. Le jeune roi trouve la mort dans une charge de la cavalerie tandis que son allié se noie en tentant de traverser l’oued. Mais le sultan n’a pas l’occasion de savourer sa victoire car il meurt  d’un empoisonnement ou d’une maladie contractée avant la bataille.Sa mort est tenue secrète jusqu’à la confirmation de la victoire. « Drums of life » est une histoire épique merveilleusement portée par des acteurs de renommée internationale.

«Le songe du calife»

Ce film est le dernier projet du réalisateur Souheil BenBarka qui avoua que, pour la première fois avec ce film, lui qui avait l’habitude avec ses précédents films de choisir ses sujets, ses personnage « Avec celui-ci, j’ai le sentiment au contraire d’avoir été choisi et désigné ».Tourné en Italie et  au Maroc, ce film raconte la vie de Domingo Badía, plus connu sous le nom d’Ali Bey. Cet aventurier catalan a parcouru, au début du 19e siècle, le Maroc et une partie de l’empire Ottoman déguisé en prince turc. Il est également l’un des premiers européens à être entré à La Mecque. Une production maroco-italienne, «Le songe du calife» aura pour acteur principal un Espagnol dont le nom reste inconnu. Une dizaine d’acteurs marocains et huit autres internationaux sont également prévus au casting. Ils seront soutenus par 30.000 figurants.

Khira Arab ben-said

Tags: Souheil BenBarka, Drums of fire,  cinema, acteurs, actuElles.ma

 

Auteur: actuelle

Partagez ce post sur