Défigurée au vitriol, elle défilera à New York

Défigurée au vitriol, elle défilera à New York

Le 8 septembre prochain, Reshma Qureshi, une jeune indienne défigurée au vitriol, participera à la Fashion Week de New York. C’est un message fort pour les victimes agressées à l’acide.

 

Alors qu’elle avait 17 ans, Reshma Qureshi a été défigurée au vitriol par son beau-frère qui n’avait pas supporté que son ex-femme ait obtenu la garde de leur fils. C’était en 2014. La jeune indienne, détruite physiquement et psychologiquement, avait décidé, à maintes reprises, de se suicider. Mais quand elle rencontre  l’ONG Make love Not Scars (Faites l’amour, pas des cicatrices), elle décide se battre surtout quand elle apprend qu’elle n’est pas la seule à avoir subi ce genre d’attaque à l’acide. « Je suis une survivante, pas une victime », assure-t-elle. Dans la foulée, elle se lance dans la campagne #EndAcidSale, pour le strict encadrement de la vente d’acide en Inde.

Fan de mode et de beauté, Reshma a été invitée à participer à la fashion Week par la société FTL Moda, qui produit plusieurs défilés dans le cadre de la Semaine de la Mode de New York. FTL Moda cherche à défier les normes de la beauté dans la mode et avait invité à défiler l’année passée Madeline Stuart, adolescente australienne souffrant du syndrome de Down.
Reshma compte profiter de cette occasion pour véhiculer son message de lutte contre l’usage et la vente libre de l’acide.

Dans ses tutoriels de maquillage diffusés sur YouTube, Reshma délivre des conseils beauté avant d’exposer son message : « Vous trouverez du rouge à lèvre très facilement au supermarché,… Comme de l’acide concentré. C’est la raison pour laquelle une fille est victime d’attaque à l’acide tous les jours ». Elle invite les internautes à signer la pétition de l’association.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *