Mariage des enfants, l’union fait la force

Mariage des enfants, l’union fait la force

Aujourd’hui, Filles, Pas Epouses, un partenariat mondial réunissant plus de 600 organisations de la société civile œuvrant à mettre fin au mariage des enfants, a publié son premier rapport d’avancement : L’union fait la force, retour vers sur cinq ans d avancées vers la fin du mariage des enfants. Selon ce rapport les progrès réalisés doivent être suivis d’actions.

 
 « Aujourd’hui, les quinze millions de filles mariées chaque année ne sont plus invisibles et leur voix prend chaque jour plus d’ampleurMais ce rapport nous rappelle aussi que nous sommes loin d’en avoir fini. Nous devons nous efforcer de mobiliser de nombreuses actions au niveau des pays, des collectivités et des familles du monde entier. Ce n’est qu’à cette condition que nous pourrons obtenir les changements concrets à long terme qui permettront aux filles du monde entier de ne plus vivre dans la crainte du mariage des enfants », a déclaré Lakshmi Sundaram, directrice exécutive de Filles, Pas Epouses.
Les avancées accomplies pour mettre fin à ce fléau sont visibles.Le nombre d’engagements visant à mettre fin au mariage des enfants a augmenté à l’échelon mondial et régional;les stratégies nationales pour mettre fin au mariage des enfants ont vu le jour ou sont en cours d’élaboration dans 14 pays, tandis que de nombreux autres pays ont pris des mesures pour renforcer leur législation dans l’optique de mettre fin au mariage des enfant;on constate une augmentation du nombre de programmes visant à mettre fin au mariage des enfants développés par l’UNICEF, le FNUAP ainsi que des organisations internationales et locales. Mais sans responsabilisation, financement ni actions intégrées en vue de mettre fin au mariage des enfants de la part des gouvernements, notamment par le biais des programmes d’éducation, de santé et de subsistance, le nombre de filles mariées pendant leur enfance pourrait atteindre le total alarmant de 1,2 milliards à l’horizon 2050.

Joindre l’acte à la parole!

Selon Filles, Pas Epouses,plusieurs étapes sont indispensables pour mettre fin au mariage des enfants. Les gouvernements doivent être tenus responsables de leurs engagements internationaux, régionaux et nationaux, notamment en élaborant des plans ambitieux de mise en œuvre de la cible 5.3 des Objectifs de développement durable avec des indicateurs de progrès clairs. Il est impératif de développer, appliquer et financer des politiques, des programmes et des plans visant à mettre fin au mariage des enfants et à soutenir les filles déjà mariées. Des études de cas présentant les solutions qui fonctionnent doivent être relayées par les médias, les organisations de la société civile et la recherche. Le mouvement pour mettre fin au mariage des enfants doit continuer à se développer et à se renforcermobiliser de nouvelles parties prenantes, comme le secteur privé, de conclure de nouveaux partenariats et de garder les jeunes au cœur des actions. Différents secteurs, comme ceux axés sur l’éducation, la santé ou la violence, doivent intégrer une composante portant sur la fin du mariage des enfants à leur travail, qu’ils interviennent à l’échelon mondial, régional, national ou local. Les décideurs politiques et les praticiens du développement doivent tirer des leçons des stratégies qui fonctionnent ou non de façon à faire reposer les actions visant à mettre fin au mariage des enfants sur les données les plus récentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *