Saadia Belmir, une sage à la Cour Constitutionnelle

Saadia Belmir, une sage à la Cour Constitutionnelle

Forte d’un brillante carrière dans la magistrature démarrée dès 1967 en tant qu’avocate, Saadia Belmir est l’unique femme du Conseil Constitutionnel nommé par le Roi Mohammed VI le 4 avril.

 

Native de Rabat, Saadia Belmir  est détentrice de plusieurs prestigieux diplômes, dont un Doctorat d’Etat en droit, Université Paris 2 et un DES en sciences politiques, Université Mohammed V de Rabat. Ainsi d’avocate, elle est devenue magistrat, puis juge au Tribunal de première instance de Rabat, substitut du Procureur à la Cour d’appel de la même ville, entre autres hautes fonctions judiciaires. Et, en 1998, elle devient présidente de Chambre à la Cour suprême, dont elle a été conseillère pendant les trois années  précédentes.

Pour rappel, la Cour dispose d’un contrôle sur les élections législatives et peut invalider l’élection d’un député. Elle peut également invalider un référendum. L’instance bénéficiera d’un délai d’un mois pour statuer sur le texte. Ce délai peut être réduit à huit jours sur demande du gouvernement. Par ailleurs, la Cour peut être saisie avant la promulgation d’une loi par le parlement, pour évaluer sa conformité à la constitution.

Par ailleurs, en attendant la nomination du prochain gouvernement El Othmani, nous avons le droit de penser que l’égalité homme/femme dans la société marocaine n’arrivera que le jour où les citoyennes marocaines siègeront à égalité dans toutes les instances étatiques, juridiques du Royaume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *