Réfugiés et Migrants : Un sommet pour trouver des solutions

Réfugiés et Migrants : Un sommet pour trouver des solutions

Alors que la photo choc du petit réfugié syrien Aylan, mort noyé, retrouvé sur une plage turque hante toujours nos esprits, le drame des réfugiés fuyant guerres, persécutions, violences, pauvreté continue à faire couler beaucoup d’encre. Un sommet de haut niveau des Nations-Unies pour les Réfugiés et Migrants se tient le 19 septembre 2016 à New-York.

 

Premier de son genre, ce sommet réunira chefs d’Etats et de Gouvernement du monde, des ministres et des dirigeants onusiens, ainsi que les représentants de la société civile »Il devra favoriser un tournant historique dans la gestion des mouvements de la migration internationale et une chance unique pour instaurer un système plus responsable et prévisible en réponse aux déplacements massifs des réfugiés et des migrants « ont indiqué les organisateurs lors de la conférence de presse organisée à Rabat .Les organisateurs ont précisé que les engagements avaient été fixés le 2 août dernier et une fois adoptés lors de ce sommet, ils seront connus sous le nom de Déclaration de New-York et comprendront des annexes sur les réfugiés et les migrants qui serviront de futur pacte.

Déclaration de New-York: Solidarité, Humanité

Une fois adoptée; la Déclaration de New -York constituera une étape majeure. Dans ce texte , les Etats déclarent leur solidarité profonde envers les personnes forcées de fuir leur foyer et réaffirment leurs obligations de respecter pleinement les droits de l’Hommes des réfugiés et des migrants. Les Etats s’engageront à apporter un soutien solide aux pays affectés par d’importants mouvements de réfugiés et de migrants. La Déclaration comprend des engagements communs aux réfugiés et aux migrants notamment: combattre l’exploitation, le racisme,la xénophobie, sauver la vie des personnes sur la route et assurer que les procédures à la frontière respectent les règles normales et soient conformes au droit international. La Déclaration souligne également l’importance d’accorder une attention particulière aux besoins des femmes et des enfants et des personnes ayant des besoins de santé,de renforcer la contribution des migrants au développement des pays d’accueil. Devant ce vaste déplacement de réfugiés et de migrants qui touchent tous les Etats membre de l’ONU, la réponse reste essentiellement humanitaire, solidarité et humanité pour ces personnes ayant besoin de protection car, comme l’a souligné le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon, « Il ne faut pas voir la situation comme une crise d’un grand nombre de réfugiés,mais comme une crise de solidarité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *