Il était une fois le festival …« Hikayate »

Il était une fois le festival …« Hikayate »

« La mer dans l’imaginaire populaire » est le thème de la 14ème édition du Festival International « Maroc Des Contes ». L’occasion pour des artistes et des troupes populaires d’ici et d’ailleurs, pour présenter des contes, conter et encore conter. Cela se passe du 13 au 19 juin sur la place Moulay Rachid, la place Bab El Had et les rivages du Bouregreg.

Cette année, nous accompagnerons Sindibad le marin, dans un périple qui nous permettra de voguer sur les mers pour rencontrer les cultures des communautés riveraines de l’Afrique, de l’Europe de l’Asie, du Moyen-Orient, notre voyage se fera grâce et à travers l’imaginaire et le fantastique des cultures populaire contées.
Des conteurs et des troupes patrimoniales venus du Maroc et de presque tout le monde, feront découvrir au public, quelques facettes de la culture immatérielle, des groupements littoraux, afin de mettre en relief leur contribution dans l’établissement des contacts et liens culturels entre les peuples riverains ; liens qui n’ont jamais été empêchés par l’éloignement et moins encore par les flots.
Une trentaine de pays participent à « Hikayate » avec le Nigéria comme pays invité d’honneur. Najima Thay Thay Ghozali, directrice du festival et présidente de l’association Cont’act nous informe que « pour délimiter un cadre spatiotemporel, nous avons opté pour les mers mises à contribution pendant l’antiquité et le Moyen-âge, à savoir, la Méditerranée, l’atlantique, la mer noire, la mer caspienne, la mer rouge, le golfe arabo-persique et l’océan indien ; ce choix nous a été dicté d’une part par la densité du réseau de routes maritimes qui desservaient les civilisations de l’ancien monde, et d’autre part par la prolifération des récits d’aventures et de contes populaires colportés par les chroniqueurs, les voyageurs, les négociants et les pèlerins et dont  ces mers auraient été le théâtre ».
Dans cet esprit, et au-delà du côté festif, le festival Hikayate est un espace dédié à l’interaction culturelle et à la promotion des valeurs communes, telles que le respect de l’autre et des diversités culturelles, l’équité, la paix, la fraternité et l’entraide entre les groupes et les communautés ; dans le respect de la nature et de l’environnement.

Les points forts du festival 

Les  nuits de contes et des traditions, les Animation des places (Halqa), une promenade, Nzaha, avec contes sur les chaloupes du Bouregreg, le Village du patrimoine immatériel  organisé place Bab El Had à Rabat et sur les quais du Bouregreg. Une table ronde scientifique sous le thème « la mer dans l’imaginaire populaire commun de l’humanité« , le grand concours du meilleurs conteur (hakawati) catégorie des professionnels ; catégorie des enfants ; catégorie des jeunes ; catégorie du troisième âge. Enfin un Café Conte pour inventorier et enregistrer les contes de la mer et les préparer à l’édition.

La nuit du 19 sera la nuit de la clôture avec la remise des prix aux conteurs et conteuses, gardiens du patrimoine culturel oral qui, durant une semaine, ont conté et relaté des  contes et récits à travers le temps et les espaces. Pour cela, ils ont élu domicile au festival « Hikayate » pour participer au rapprochement des peuples et des cultures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *