Viol à M’dina bus : Justice pour Imane

Viol à M’dina bus : Justice pour Imane

Si l’association « Touche pas à mon enfant » qualifie cette agression sexuelle d’ignominie de la part de cette horde barbare qui s’est attaquée lâchement à cette jeune fille sans défense, aucun mot n’est suffisant pour dénoncer ces scènes de viols et de violences et  nous refusons que tout acte de viol ou de violence fasse partie de notre quotidien.

 

Ce matin sur les réseaux sociaux, Facebook en premier lieu, c’est l’indignation totale devant l’agression sexuelle et la tentative de viol collectif dont la jeune dénommée Imane a été victime. C’est bien vendredi dernier, précisèment le 18 août qu’a eu lieu l’agression sexuelle, à Casablanca, en plein jour dans un autobus, sans que personne ne vienne au secours de cette jeune fille.

« Ecoeurée, dégoutée »,« Maintenant on voit des crimes et des viols en direct sur la toile, c’est l’horreur », « C’est immonde, ça ne peut être vrai, où va le Maroc », « Horrible ! Nous vivons sous le règne du karkoubi avec toutes les complicités que cela nécessite »… Voilà, entre autres quelques réactions recueillies sur la toile, virulentes et pleines de colère.

Effectivement où va le Maroc ? Sur cette vidéo (que notre webmagazine refuse de publier au nom de la déontologie et par respect pour la jeune fille violentée), on voit cinq adolescents en train d’agresser et de molester une jeune fille à qui ils arrachent le chemisier. Ni les cris, ni les supplications de la fille n’ont pu secouer les personnes qui empruntaient ce même bus, moyen de transport de tous les Marocains. Les agresseurs continuaient leur horrible besogne en rigolant et vociférant des insultes. Nous apprenons plus tard que la jeune Imane est handicapé mentale.

M’dina bus dénonce mais se défend aussi !

Dans un communiqué publié ce lundi par  la société de transport M’dina bus nous lisons : « Suite à la mise en ligne d’une vidéo montrant l’agression sexuelle d’une jeune fille à bord du bus par un groupe de jeunes délinquants, une enquête est ouverte pour situer les faits et poursuivre les responsables. Les agresseurs ont été arrêtés dans la matinée du lundi 21 août. Les premiers éléments de l’enquête ont montré qu’il s’agit d’une agression qui s’est déroulée vendredi 18 août et la sûreté nationale a pu remonter jusqu’aux agresseurs et les appréhender dans la matinée de lundi. »

Si les responsables de la société de transport dénoncent ces actes abjects, ils justifient la non intervention du chauffeur du bus au moment des faits par « A noter que les chauffeurs de bus font quotidiennement l’objet d’agressions et de menaces à l’arme blanche ou au jet de pierre à chaque altercation avec les groupes de délinquants et de malfaiteurs et qu’ils n’hésitent pas à se mettre en danger pour assurer la sécurité des voyageurs, dans la mesure du possible ».

Un sit-in de solidarité et de soutien à Imane est prévu mercredi 23 août. Mais au-delà de cette mobilisation, de toutes ces campagnes de sensibilisation, contre toutes les formes de violences, de la part des responsables ou de la société civile, sans aucun résultat…où va le Maroc?

« Ce ne sont pas seulement les femmes qui doivent se mobiliser mais toute la société ainsi que les pouvoirs publics. Y aura-t-il un haut responsable pour dire haut et fort « plus jamais ça? » écrira cette jeune dame sur sa page FB.

A bon entendeur

sit in

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *