Patrimoine: Oujda célèbre la Blouza

Patrimoine: Oujda célèbre la Blouza

Organisateurs et participantes s’activent pour venir à bout des derniers préparatifs de la 4ème édition du festival Blouza prévue du 7 au 10 septembre à Oujda, capitale de l’Oriental et cité millénaire. Le festival, organisé à l’initiative de l’association Oriental pour le développement,  se donne pour objectif la sauvegarde et la pérennisation du patrimoine de la région de l’Oriental.

 

Durant quatre journées, stylistes, couturières, exposantes vont livrer aux regards des visiteurs, les multiples facettes de cet habit traditionnel, la Blouza, à travers les stands d’exposition et de commercialisions mis en place au musée Lalla Meriem. A 100% Oujdi, les «blouzas» sont réalisées par des artisanes locales et couturières de renom.

La culture et le patrimoine de cette Région et du Royaume étant solidement ancrés dans le bassin méditerranéen  les organisateurs ont placé cette 4ème édition sous le thème ‘’La Blouza, vecteur culturel en Méditerranée occidentale’’ « Cette édition aura une approche méditerranéenne puisque seront invités des spécialistes  dans le domaine afin de leurs faire découvrir les liens intrinsèques de notre patrimoine commun et insuffler ainsi une dimension internationale à notre Festival », expliquent les organisateurs.

Au programme de ce festival haut en couleur, il est prévu un salon avec des stands pour exposer et commercialiser les produits de nos artisanes. Un grand défilé durant la soirée de gala avec une importante couverture médiatique.

Le programme comporte également un colloque sous le thème ‘’La Blouza, vecteur culturel en Méditerranée occidentale’’ animé par des notoriétés ayant travaillés et étudiés ce volet.

A savoir que toutes les œuvres réalisées par les stylistes et artisanes seront mises en relief lors de la cérémonie de clôture en présence et avec la participation d’invités nationaux et étrangers.

Si les organisateurs espèrent que cet d’évènement servira aussi d’élément déclencheur grâce à l’impact de son aspect socioculturel et la mise en avant de la femme de l’Oriental, il est nécessaire de souligner que ce RDV annuel constitue une opportunité pour de nombreuses couturières et jeunes artisanes, qui s’activent dans l’ombre, pour faire valoir leur savoir faire et faire connaitre leurs produits et productions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *