Campagne pour la promotion de la démocratie participative

Campagne pour la promotion de la démocratie participative

Au Maroc les campagnes d’information et de sensibilisation sur les libertés et droits humains se succèdent mais ne se ressemblent pas. L’Espace Associatif (EA) lance en partenariat avec 12 autres ONG, une campagne médiatique sur la promotion de la démocratie participative et l’initiative citoyenne.

L’Espace Associatif marocain a bien choisi la date du 10 décembre pour le lancement de sa campagne de sensibilisation. Comme chacun le sait, ce mercredi 10 décembre sera célébré partout dans le monde la journée internationale des Droits de l’Homme. Une journée symbolique pour l’ensemble de la communauté internationale et les défenseurs des droits humains pour la promotion, la protection et le respect des droits de l’Homme.
Les organisateurs de cette campagne ont fait des articles 14 et 15 de la Constitution de 2011, leur cheval de bataille. En effet,dans ces articles,la nouvelle Constitution stipule que « Les Citoyennes et les Citoyens disposent, dans les conditions et les modalités fixées par une loi organique, du DROIT de présenter des propositions en matière législative… et du DROIT de présenter des pétitions aux pouvoirs publics« .
Cependant selon les déclarations du président de L’EA, Mustapha  Bouhadou aux journalistes présents à la conférence de presse organisée dans ce cadre  » Trois années se sont écoulées après la,promulgation de cette Constitution,le principe de la démocratie participative et de l’initiative citoyenne consacré par plusieurs articles de la même Constitution , demeure toujours à l’attente d’opérationnalisation ».
« D’autres articles tels que l’article 10, 12,13,27, et 139 vont dans le même sens en consacrant les mêmes droits dans leurs diverses variantes » tient à rappeler le président de L’EA , « cependant l’exercice effectif et réel de ces droits est assujetti à la promulgation de lois organiques qui en détermineront les conditions et les modalités d’exercice , lois qui malheureusement,tardent  à voir le jour » telle à été la réponse au journaliste d’un portail d information sur ce qui entravait le citoyen de son droit à la participation effective dans la construction d’une  société démocratique.

« Qu’est-ce qui fait de moi un Citoyen? »
Qu’est-ce qui fait de moi une Citoyenne? »

C’est le slogan choisi par les organisateurs de cette campagne médiatique qui va interpeler les pouvoirs publiques, Parlement , partis politiques, organisations syndicales, associations de la société civile.
Cette grande campagne visera aussi le grand public qui sera sensibilisé durant deux mois, sur ses droits qui,  selon l’Espace Associative « demeurent relativement méconnus et incompris par la grande majorité des marocains et marocaines ».
Des messages et des spots de vulgarisation du contenu des dits articles  seront diffusés en trois langues, arabe, amazigh et le français.
Pour cette campagne, les organisateurs de l’Espace Associatif et leurs partenaires dont, entre autres l’AMDH, ADFM, AMDF, Transparency, poids lourds de la société civile,n’ont pas lésiné sur les moyens. En plus des médias classiques, radios, télévision ,presse écrite,campagnes d’Affichage, distribution des dépliants, l’Espace fera appel à toute cette nouvelle technologie de l’information dont les marocains sont férus, Facebook, blogs, YouTube, Tweeter, Instagram. Des rencontres avec les citoyens et citoyennes dans différentes régions du pays sont également programmées.
Dans le droit fil de leurs préoccupations et afin de renforcer cette campagne, les organisateurs vont adresser un Mémorandum consacré à la démocratie participative et à l’action citoyenne au gouvernement marocain, au Parlement et à l’ensemble des pouvoirs publics . » Nous allons frapper à toutes les portes, nous allons toucher toutes les composantes de la société,afin de les inciter à plus d’équité dans l’élaboration et la promulgation des futurs lois organiques« , conclut M.Bouhadou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *