Women in Africa au coeur du leadership des Africaines

Women in Africa au coeur du leadership des Africaines

Le premier sommet de Women in Africa se tient à Marrakech du 25 au 27 septembre. Cette initiative innovante réunira plus de 300 femmes et hommes du monde entier pour échanger sur le thème « Investir pour une meilleure gouvernance avec les femmes africaines ».

 

L’initiative est porteuse de beaucoup d’espoir et d’espérance pour l’Afrique et les femmes africaines. Porté par Aude de Thuin, fondatrice du Women’s Forum et spécialiste des questions de femmes sur les sujets d’économie et de société, le Women in Africa (WIA) a choisi pour son premier sommet la ville de Marrakech. Ce premier rendez-vous mondial est parti d’une triste réalité : « Les femmes africaines produisent jusqu’à 65% des biens économiques du continent, mais elles ne représentent que 8,5% des emplois non-agricoles. WIA souhaite contribuer à changer la donne » explique Aude de Thuin. Dans ce sens, le WIA ambitionne d’identifier  des actions à mettre en œuvre dans le but de définir une feuille de route précise et créer ainsi une initiative mondiale pour une Afrique inclusive. «En créant une plateforme pour rassembler leaders africains et internationaux afin de travailler sur des feuilles de routes sectorielles, nous souhaitons sensibiliser les entreprises internationales et panafricaines à l’importance de l’empowerment des femmes pour accélérer la croissance inclusive en Afrique. Nous voulons ainsi transmettre la dynamique d’une communauté de talents pour une nouvelle gouvernance dont le monde a besoin », précise Aude de Thuin.
Le sommet, articulé actions, devra donc plancher sur six thèmes, à savoir l’entrepreneuriat, l’énergie, l’agriculture, l’eau, la finance et la nutrition. L’éducation et la formation seront fortement présentes au cours des échanges, même si aucun Lab spécifique ne leur sera dédié.

Autonomisation de la femme

La première journée du sommet se déroulera à l’université Cadi Ayyad et focalisera sur l’économie solidaire. La Marocaine Lamia Bazir, présidente de l’Association des Femmes pour le Développement Rural, et qui avait lancé l’année dernière l’initiative « Empowering Women in the Atlas« , est l’invitée phare de cette première édition. Elle devra encadrer une trentaine de femmes rurales qui bénéficieront d’une formation pour une meilleure autonomisation.
Des conférences, des master classes et des laboratoires de réflexion collaboratifs réunissant des experts internationaux marqueront ce Sommet. Les résultats de ces échanges et des actions à déployer seront publiés dans un livre blanc. Des évènements ayant pour objectifs de donner une large visibilité aux feuilles de routes du sommet seront organisés tout au long de l’année prochaine dans le monde. C’est ainsi que des sommets seront organisés au Royaume-Uni, en Allemagne et en France en octobre, en Éthiopie en novembre puis au Rwanda, en Côté d’Ivoire et en Chine début 2018.
La conférence de presse de présentation du WIA a été également marquée pas la présence de Fathia Bennis, PDG de Maroclear et présidente du Women’s Tribune, et que le WIA a auréolé du titre d’ambassadrice du Sommet. D’autres personnalités seront également présentes à l’instar de Zuriel Oduwole, activiste engagée dans l’éducation des jeunes filles en Afrique; Elizabeth Medou Badang, PDG Orange Cameroun; Joel Macharia, fondateur et président directeur général d’Abacus; Evelyne Tall, ancienne directrice générale du groupe Ecobank;  Takunda Chingonzo, fondateur du TechVillage, Mehdi Lahlou de  Roland Berger, etc. D’autres invités de marque sont également attendus à cet évènement qui promet de mettre à l’honneur les talents féminins et de dupliquer des success story au féminins sur l’ensemble du continent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *