Women In Africa : les Africaines inspirantes

Women In Africa : les Africaines inspirantes

Après la séance de  pré-ouverture du Sommet Women In Africa organisée à l’université Cadi Ayyad, le coup d’envoi des travaux du premier forum mondial articulé autour des femmes africaines et de leurs formidables potentiels a été donné l’après-midi même dans le cadre enchanteur du Beldi Country Club.

 

Elles sont plus de 300 femmes en provenance de 39 pays à avoir fait le déplacement à Marrakech pour prendre part aux travaux du premier sommet qui met à l’honneur les Africaines. Des femmes de différents horizons, mais qui ont en commun, une volonté inébranlable de contribuer au changement du monde, de tordre le cou aux idées défaitistes et discriminatoires à l’égard des femmes.
Et c’est une Aude de Thuin, toute émue, qui prend la parole pour évoquer les deux années difficiles qui ont précédé l’organisation de cet évènement. Se disant blanche de peau, mais ayant « le coeur noir », la fondatrice de Women In Africa a parlé de ses engagements et de son militantisme pour la cause des femmes, cause qu’elle a épousée dès son plus jeune âge. La colère alliée à une forte volonté de faire évoluer les choses l’ont poussé à créer le Women Forum, premier rendez-vous mondial du genre à mettre à l’honneur les femmes. « Nous cherchons, non pas le pouvoir, mais le partage avec les hommes, pour un monde plus solidaire et plus durable », affirme avec force Aude de Thuin.

WIA Ouverture

Le Women In Africa s’inscrit, dès lors, dans une véritable vision stratégique qui interroge le présent pour mieux préparer l’avenir. Les témoignages et autres stories partagés tout au long de cet après midi ont fait toucher du doigt à l’assistance les formidables potentialités des femmes présentes et leurs combats pour sortir du cercle vicieux de la pauvreté et de la marginalisation. Le Women In Africa ne se complaît pas, toutefois, dans le défaitisme, puisqu’il a choisi de révéler des  business model féminins africains inspirants. Dans ce sens, les prises de parole ont révélé que les projets portés des femmes entrepreneures constituent de formidables opportunités de développement pour le continent africain.

Le sommet, articulé actions,  planche, dès cette fin de matinée sur six thèmes, à savoir l’entrepreneuriat, l’énergie, l’agriculture, l’eau, la finance et la nutrition. Les rendus de ces échanges seront communiqués demain et feront l’objet d’une feuille de route qui sera présentée au niveau mondial. Autant d’engagements concrets qui devraient démontrer que les actions du Women In Africa ne doivent pas rester lettres mortes, mais être traduites sur le terrain, pour mettre en exergue ce que nous ne devons plus jamais ignorer : les femmes sont bel et bien un accélérateurs du changement. En Afrique, et partout dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *