Le Prix Grand Atlas décerné à Asma Lamrabet

Le Prix Grand Atlas décerné à Asma Lamrabet

Le Prix Grand Atlas 2017, catégorie »Essais francophones » a été décerné ce soir à l’écrivaine Asma Lamrabet pour son ouvrage « Islam et femmes ». La cérémonie de remise des prix de cette 24ème édition a été présidée par la lauréate du Prix Goncourt 2016, l’écrivaine Leïla Slimani.

 

A travers son ouvrage « Islam et Femmes »: les questions qui fâchent », Asma Lamrabet  nous invite à une relecture actualisée des préceptes religieux qui semblent quelque peu machistes, en proposant une vision plus contemporaine. Une vision pour déconstruire certaines idées reçues. A travers un questionnement et une analyse logiques, des extraits du Coran , des exégèses réformistes d’ érudits contemporains, elle aborde et décortique des questions cruciales, telles que l’égalité des sexes, la polygamie , l’héritage, l’obligation du port de voile.

Hicham Houdaifa a reçu le Prix Spécial toujours dans la catégorie « Essais francophones » avec son enquête « Extrémismes religieux ».C’est une enquête de terrain à travers le Royaume sur la dualité entre un islam modéré typiquement marocain et un islam extrémiste, voire  jihadiste, importé de l’Orient. Comment les jeunes s’allient à des causes étrangères à leur pays, troquent leur identité marocaine contre une autre islamiste salafiste et se retrouvent au sein d’organisations terroristes. L’auteur nous entraine dans un monde parallèle qu’on ne connait pas ou qu’on connait mal.

Le Prix de la Traduction a été résérvé pour cette 24 ème édition.

Présidé par l’écrivain, Leïla Slimani,  le jury du Prix Grand Atlas a vu la participation de nombreuses personnalités culturelles françaises et marocaines telles que Jamal Eddine Elhani, Doyen de la Faculté des lettres de Rabat et traducteur, Éric Vigne, Directeur de « NRF Essais » et de « Folio Essais » aux Éditions Gallimard, Caroline Dalimier, Cofondatrice de la librairie Livremoi à Casablanca, Abdellah Tourabi, Journaliste, chroniqueur et spécialiste de l’Islam politique au Maroc, et enfin Mohamed Tozy, Universitaire, professeur de sciences politiques.

Comme temps fort de cette soirée littéraire, Leila Slimani  a ouvert la cérémonie par une conférence sur le thème « défendre l’esprit critique ».

Créé par l’Ambassade de France en 1991 pour promouvoir l’édition marocaine, le Prix Grand Atlas est organisée cette année, en partenariat avec la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *