« L’homme qui voulait voir le lion » de Halima Hamdane

« L’homme qui voulait voir le lion » de Halima Hamdane

Halima Hamdane, conteuse  et écrivaine, a présenté et signé  son nouveau livre « L’homme qui voulait voir le lion » à la librairie Kalila wa Dimna. Sorti en 2017, ce 3 ème roman est édité au Grand Souffle.Halima a notamment publié deux romans, “Laissez-moi parler !” et “Le chaos de la liberté”, elle publie également en littérature jeunesse.

 

lhomme-couverture-290x290 « La photo de la couverture du livre est celle de  mon père. J’ai demandé à une amie artiste-peintre de la retravailler.C’est une petite peinture de mon regretté père décédé il y a quelques années » révèle Halima Hamdane.

« L’homme qui voulait voir le lion » est bel est bien le père de l’auteure. Très souffrant et venant juste de quitter l’hôpital, le père de Halima émit un souhait auprès de  ses enfants  « Emmenez-moi voir le lion, demanda mon père ! . Oui, il voulait aller voir le lion mais pas n’importe lequel. Il voulait voir le lion du Zoo à Témara. On exhaussa son voeu. Mon père vit le lion et  mourut quelques mois après » raconte Halima Hamdame non sans émotion.

Sur  demande des personnes venues l’écouter à la librairie Kalila wa dimna, elle lira quelques lignes de son livre.

« Tombées chacune de son piédestal nous avons fini par nous regarder comme pour la première fois. Il fallait admettre cette vérité douloureuse. Chacune hurlait en son for intérieur que c’était elle l’élue et que les autres n’étaient que des usurpatrices. Notre père avait raconté à chacune de ses filles un bout de son existence, parfois le même, mais chaque fois avec une variante ! Il avait insisté sur le caractère secret de la confidence. Puis notre réaction fut un rire. Que dis-je ? Nous fûmes prises d’un fou rire ! Notre mère accourut, rouge de colère : « Comment osez-vous rire ainsi ? Nous venons à peine d’enterrer votre père ! Hchouma ! Quelle honte ! ». Elle faillit tomber à la renverse lorsque nous lui avouâmes que c’était justement notre père qui nous faisait rire. J’ai eu mon réflexe habituel face à la difficulté : j’ai pris mon cahier et j’ai commencé à écrire. La première phrase s’est imposée d’elle-même : « Mon père avait cinq filles préférées ».

Halima Hamdane est née au Maroc où elle fait des études de lettres et accède au poste de professeur de français au collège puis au Lycée. Elle s’installe en France en 1986 et sera chargée de cours de méthodologie à la faculté d’Evry Val d’Essonne. Conteuse professionnelle, elle raconte en arabe et en français et puise dans la littérature orale marocaine la majorité des histoires qu’elle raconte.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *