Forum à Laâyoune : création littéraire et leadership africain au féminin

Forum à Laâyoune : création littéraire et leadership africain au féminin

Le Forum international de la création et du leadership féminin africain a dédié son édition à «L’image de l’Afrique dans la création littéraire africaine féminine». La cérémonie d’ouverture a été marquée par un vibrant hommage rendu à  l’écrivaine Aminata Saw Fall, invitée d’honneur de cette manifestation.

 

Cette première édition, baptisée du nom de la figure féminine emblématique des lettres africaines, Aminata Sow Fall, est consacrée à la création littéraire et rassemble des grandes figures féminines africaines issues du domaine d’expression et d’écriture littéraires (roman, nouvelles, poésie).

Ce Forum annuel «s’inscrit dans une démarche de reconnaissance de la mission cardinale que déploie la femme africaine, qui, année après année, est en passe de confirmer sa notoriété dans le vaste domaine de la création et de l’action citoyenne», note le communiqué.

Il  se veut «un rendez-vous incontournable pour les grandes synergies féminines africaines ouvrant toutes les possibilités d’échange et de renforcement des actions communes susceptibles de poser les jalons des grandes perspectives prometteuses auxquelles aspire tout africain».lieu de rencontre de tous les humains, à travers leurs rêves, leurs espérances, leur imaginaire créatif et tout ce qui touche l’humain au plus profond de lui-même » continue le communiqué.

L’écrivaine sénégalaise, Aminata Saw Fall, s’est félicitée de la tenue de ce Forum à Laâyoune pour célébrer la créativité des femmes africaines dans différents domaines et rendre hommage à leur contribution à l’essor du continent

Les travaux du séminaire se déclineront en trois séminaires sur «La création littéraire féminine africaine : les rôles, les enjeux et les défis», «L’image de la femme dans le roman féminin africain» et «les fondements culturels de la création littéraire féminin africain».

Au programme également, des cours de formation sur les techniques d’écriture du récit au profit des jeunes créateurs de la région, en plus de séances de présentation par des romancières africaines de leur propre expérience littéraire comme les Marocaines Zahra Remige, Halima Zine El Abidine, Rabiaa Rihane, Khadija Baba et Souad Maelainine, ainsi que la Tunisienne Amina Rmili ou encore Fatou Keita de Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *