Que cessent la barbarie et l’impunité ! Tous unis pour Latefa !

Que cessent la barbarie et l’impunité ! Tous unis pour Latefa !

« Plus jamais ça », « Baraka », « Assez de violence », « Non à la hogra », « Mobilisons-nous », « Tous unis pour… » . Combien de fois avons-nous répété et scandé ces phrases? Combien de fois avons-nous manifesté pour les victimes et contre des actes criminels? Et pour quel résultat ? Malheureusement au Maroc une affaire en cache un autre, et les atrocités qu’à subies la jeune Latefa, sont encore plus atroces que les photos de torture que la rédaction de notre webzine a décidé de ne pas publier.

 

Comment ne pas être meurtri par ces images! Comment ne pas être choqué par l’atrocité de l’être humain. Cependant l’heure n’est pas à l’émotion, mais à l’action. Lafeta dort actuellement à l’hôpital. Cette jeune femme  a été « torturée » et « brûlée » à divers endroits du corps par son employeur. « La victime, âgée entre 22 et 23 ans, est originaire de Zagora. Elle a été transportée à l’hôpital depuis samedi dernier », nous révèle Amina Khalid, de l’Association Insaf. La jeune fille qui paraît à peine 16 ans tellement elle est maigre et chétive a subi plusieurs tortures chez son employeur et ce ne serait pas la première fois selon l’association « Elle présente plusieurs hématomes, brûlures, fractures… au niveau du corps ». « Les médecins soupçonnent même des violences à caractère sexuel », poursuit la même source.

Alertée par la clinique, la police a déclenché une enquête et grâce à l’association INSAF qui a réussi à établir un lien de confiance avec Latefa, celle‐ci a pu parler et décrire son calvaire.

Une fois de plus les réseaux sociaux s’enflamment. Plusieurs actions  de mobilisation sont lancées par les citoyens via ces médias .Une pétition vient d’être lancée sous le hashtag #Non à la violence contre nos enfants! ‪#JesuisLatefa que nous reprenons intégralement et que nous signons aussi. Oui, plus jamais ça, les tortionnaires de Lateafa doivent être poursuivis et jugés.

Pourquoi c’est important!

Ni notre silence, ni notre complicité…la barbarie est en nos murs. Latefa une jeune fille – de celles que l’on dénomme « petites bonnes » ‐ originaire de Zagora et ‘’employée’’ par un couple à Casablanca a subi l’horreur. Torturée par ses employeurs : ils avaient, entre autres, l’habitude de la brûler avec des fourchettes rougies sur le feu, elle a été transportée hier dans une clinique casablancaise où ses bourreaux l’ont abandonnée après avoir déposé un chèque.

Alertée par la clinique la police a déclenché une enquête et grâce à l’association INSAF qui a réussi à établir un lien de confiance avec Latefa, celle‐ci a pu parler et décrire son calvaire. 2M consacre un reportage à cette affaire, il est impossible que les choses s’arrêtent là ! À nous tous Marocain(e) s de nous mobiliser pour que ces actes de barbarie soient punis à la hauteur de leur inhumanité, de leur horreur.

Notre silence ferait de nous des complices, les ‘’sans‐voix’’ doivent pouvoir compter sur notre indignation, notre solidarité, notre mobilisation à nous qui avons ce ‘’pouvoir’’ de nous exprimer. Les générations actuelles et futures ne comprendraient pas notre inertie et elles auraient raison, nos consciences non plus ne nous pardonneraient pas notre indifférence, qu’attendons nous ? Nous sommes en droit, nous avons le devoir d’exiger un procès exemplaire et une condamnation qui rende justice à cette jeune fille, qui doit devenir notre cause commune !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *