Chabâa, l’artiste libre, le créateur pluriel

Chabâa, l’artiste libre, le créateur pluriel

Pour son concept Expo-hommage, la Fondation CDG, avec le soutien de la  famille Chabâa nous présente l’oeuvre de feu Mohammed Chabâa, cet artiste pionnier de l’art contemporain au Maroc qui a oeuvré de son vivant au développement  de l’art et à l’enrichissement du patrimoine artistique national.

 

Intitulée «  Liberté de l’être, création plurielle » cette exposition nous offre  plus de 60 années de carrière de l’artiste ,dédiées à la création, la formation et la sensibilisation dans les domaines de l’art, l’architecture , l’espace urbain, le design, les arts graphiques, les métiers d’art .Un parcours d’exception, et un  artiste qui a toujours joui d’une grande notoriété et d’une estime particulière auprès de tous les acteurs culturels « Feu Mohammed Chabâa était l’exemple même du plasticien, pédagogue, militant et théoricien, des qualités qui lui valent d’être décoré en 2008 du Wissam de l’Ordre Officier par Sa Majesté le Roi Mohammed VI », écrit Dina Naciri, directrice de la fondation « Toute sa vie durant, depuis l’obtention de son diplôme à l’Ecole des Beaux-arts de Tétouan , en 1955 jusqu’à son décès en 2003 , il a oeuvré pour l’évolution et le développement du champ pictural marocain en ayant pour credo que l’art et la culture doivent être le moteur du progrès de la société »,  continue Dina Naciri .

Un itinéraire artistique exceptionnel

Né en 1935 à Tancer, ce grand plasticien a été successivement enseignant à l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca, fondateur du « Groupe de Casablanca », Membre de l’équipe de la revue «  Souffles », Professeur à l’Ecole Nationale de l’Architecture, Conseiller de cabinet auprès du ministre de l’artisanat et des affaires sociales, Directeur de l’Institut des Beaux-Arts de Tétouan, à côté des missions officielles… « Rares sont les artistes marocains qui ont investi les domaines aussi variés que la peinture , la sculpture, les arts graphiques , la calligraphie, la gravure , le design, le street-art … Sa force créative et picturale s’enracinent dans sa force intellectuelle ». Grand lecteur, passionné de tous les arts, humaniste, théoricien et pédagogue, l’artiste peintre était aussi diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Rome, section design d’intérieur, et avait plusieurs cordes à son arc.

Une oeuvre multiple

L’œuvre de Mohammed Chabâa est multiple. Pas un seul style pictural, mais plusieurs styles ont toujours caractérisé le travail de l’artiste. Tour à tour gestuelle, géométrique ou lyrique, la peinture de Chabâa est dominée par l’abstraction et connaitra une évolution notable tout au long de sa carrière avec quelques étapes clés (années 80) se soldant par des quasi-métamorphoses et un nouveau souffle dans son travail de peintre. Véritable conscience vivante de la création marocaine, Chabâa a été de tous les combats qui ont marqué notre peinture moderne.il a ainsi milité très tôt  pour la création d’espaces et de galeries d’art et appelé à une intégration de l’art à l’espace urbain pour une accessibilité au plus grand nombre. A cette exposition rétrospective-hommage, un beau  livre  d’art est réalisé à sa mémoire, témoignage  d’admiration à sa vie  et son travail, à ses convictions et son engagement.

En 2001 Chabâa publie son ouvrage « La conscience visuelle du Maroc » en collaboration avec l’Union des écrivains du Maroc. Un recueil de textes autour des questions de l’art, de l’architecture, de l’espace urbain et des métiers d’art. En 2012 Il participe à l’exposition de groupe « Zoom sur les années soixante »  en compagnie des artistes Melihi, Belkahia, au Loft Gallery .Elle aura était sa dernière manifestation à ce collectif en public. Mohammed Chabâa s’est éteint  un 24 juillet  2013, il git en paix au cimetière Achouhada à Casablanca.

Exposition-hommage à Mohammed Chabâa du 8 février au 24 mars, Galerie d’art Espace Expressions de la CDG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *