« Baghi ntzewej » s’en va avec perte et fracas

« Baghi ntzewej » s’en va avec perte et fracas

Dégradante, humiliante et choquante. La série web de publicité lancée récemment par la firme mondiale, Nestlé est accusée de sexisme par le mouvement de défense et promotion des droits des femmes et filles, de la société civile. Une forte mobilisation contestataire eu raison de la longévité de cette soi-disant émission aux clichés machistes.

Via les réseaux sociaux, de nombreuses voix se sont élevées contre cette publicité sexiste et offensive demandant la suppression illico de cette série .Face à ce tollé, cette dernière va-t-elle  être  retirée ou a -t- elle encore de beaux jours devant elle. Retour sur cette Web-reality signée Nestlé lait concentré sucré « #Baghintzewej »qui n’est certainement pas une création originale et moderne.

Alors que 14 marocains dont 11 femmes sont au camp de base de l’Everest, 11 femmes qui font preuve d’une bravoure sans pareille et sont le symbole de la femme marocaine qui prend la parole, qui relève les défis et qui surmonte les obstacles. Cinq autres, au bled, jeunes, belles, élégantes instruites mais cette fois-ci elles sont à la recherche d’un mari désespérément. #OnPeutToutesGravirDesMontagne  est le hastagh crée par les femmes de l’équipe dont  Yasmina Sitail à l’origine du  #moroccanwomentalk,Zhor Kabbaj , Yasmina Amor Latifa Jabri, Seloua Bouhlal, Dounia Lahrichi, Siham Bensari, Meryem Alaoui Kacimi, Zeineb Alaoui Kacimi, Asmaa Chraibi, Nora Ibn Abdeljalil pour nous tenir informer de leurs exploits.

#Baghintzewej » est le hastagh de la web-reality signée Nestlé qui estime « mettre en avant l’art culinaire marocain et les valeurs de la famille marocaine ».Pour préparer ce dessert #Baghintzewej » ,la recette est simple et vite préparée .Dans un saladier mélangez les  ingrédients suivants :tous les clichés classiques,un jeune homme riche célibataire séduisant ,une belle-mère envahissante ,ajouter 5 prétendantes futures épouses ,détaillez et coupez les droits de femmes, ajouter le sexisme ,le manque de respect envers l’ensemble des femmes marocaines, sans oublier de parsemer de médias et l’image  de la femme .Couvrez le saladier et laissez la préparation reposée pendant que les associations de défense  des droits des femmes et filles , la société civile et des réseaux sont furax. De cette création moderne et originale, autant le dire, le dessert est raté.

« Pathétiques, que vous êtes ! »

Cette publicité jugée sexiste a provoqué la colère nombreuses associations de femmes qui se battent depuis des années contre les publicités sexistes dénonçant cette web-série en véritable mascarade. Dire que le combat est loin être gagné. Une réalité, l’image que les publicitaires se font de la femme n’a pas changé, le corps de la femme est utilisé pour vendre n’importe quoi. Rapidement sur les réseaux sociaux ,les internautes ont fait part de leur indignation face à cette publicité qu’ils considèrent  dégradante ,réduisant la femme marocaine à une esclave des temps modernes. De son côté, la marque assume totalement sa publicité et ne voit pas où est le problème d’ailleurs elle invite ces fans à suivre leur série.Les internautes qui ne la trouvent absolument pas drôle la qualifiant de bud Buzz  exigent son retrait.

« C’est honteux, je suis choquée, dégoutée, vous défavorisez la femme et son rôle, un prince charmant (weld mamah) qui cherche une soumise et non pas une femme, hhhh il se présente toujours par ses voitures et maisons, mais du n’importe quoi, c’est ridicule, c’est tout simplement honteux » écrit une jeune femme.

« La femme marocaine est très loin d’être ça, bref c’est de la merde.Et bravo pour Nestlé qui vient de perdre une partie très importante de sa clientèle » réplique une autre .

« En un mot: médiocre. Entre le cantonnement de la femme aux tâches ménagères, la misogynie primaire à peine dissimulée, un petit côté matérialiste et la promotion des mariages arrangés, je crois que vous avez réussi l’exploit de rassembler en quelques minutes quatre maux de notre société en les banalisant à un point inégalé.Certes, vous vous adressez à un public d’analphabètes, d’illettrés, de frustrés et de « pauvres-rêveurs », mais vous auriez pu faire un effort… mais non, ce serait trop vous demander.Pathétiques, que vous êtes. » résume un jeune homme.

Mobilisons nous contre le sexisme !

Du côté de la célèbre marque, on sort le gros attirail « Notre marque n’a jamais eu l’intention de ridiculiser l’image de la femme marocaine. Il s’agit tout simplement d’un concept qui vise à présenter différentes recettes de desserts dans un cadre amusant avec des personnages bien précis. . Pour ce cas, il s’agit d’un concept au lieu d’une personne. Du coup, nous vous invitons à rester connectés et suivre l’émission jusqu’à la fin afin de comprendre la nature du programme. Nous cherchons toujours à satisfaire nos chers (e) clients et clientes et de les divertir ». Mais la série n’a pas fait que des mécontents, sur leur page facebook, les fans inondent d’éloges les concepteurs disant être ravis de voir une série si drôle, divertissante et veulent bien connaitre la suite .

Ce coup de colère doit être accompagné d’actes concrets . Des plaintes doivent être  déposées auprès de l’Autorité de régulation professionnelle qu’est la HACA ,la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle . Car si sa mission première est de veiller au respect des principes du pluralisme, de la diversité et de la liberté d’expression dans le secteur de la communication audiovisuelle, dans le respect des valeurs civilisationnelles fondamentales et des lois du Royaume, elle est aussi chargée d’appliquer les règles d’éthique de la profession. « Dégradante, femmes-objets, position humiliante pour la femme marocaine, plein de clichés et atteinte à la femme, plus sexiste et triste que ce dessert tu meurs ! » écrira une internaute toujours en colère.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *