2019, Année du patrimoine dans le monde islamique

2019, Année du patrimoine dans le monde islamique

A l’occasion de la proclamation de 2019 Année du patrimoine dans le monde islamique de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a décidé de mettre en œuvre 37 activités. Les détails.

Au cours de la conférence de presse organisée au siège de l’ISESCO, le Directeur général, Dr Abdulaziz Othman Altwaijri, a expliqué le contexte général et les raisons et objectifs de cette initiative. « C’est en application de la résolution de la 10ème Conférence islamique des Ministres de la Culture (CIMC), l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) a proclamé 2019 Année du patrimoine dans le monde islamique. L’Organisation a appelé les Etats membres à prendre les mesures nécessaires pour célébrer cet évènement important ».

Lire également : Journées du Patrimoine, voyage aux abords de Rabat-Salé


L’ISESCO a programmé 37 activités en vue de faire connaître les monuments historiques, de mettre en valeur, protéger, numériser et documenter le patrimoine islamique et activer son rôle dans le développement local, de restaurer les manuscrits, développer l’artisanat et les musées, et d’encourager les artisans.
Ces activités seront mises en œuvre tout au long de l’année 2019 au siège de l’ISESCO et dans les 15 Etats membres , Palestine ; Irak ; Jordanie ; Tunisie ; Qatar ; Maroc ; Nigeria ; Mali ; Burkina Faso ; Brunei Darussalam ; Azerbaïdjan ; Bangladesh ; Kirghizistan ; Malaisie ; Ouzbékistan ; en plus de l’Inde.
« Les dites activités porteront sur la tenue de la 11ème CIMC, du Forum international sur l’importance de la bonne gouvernance dans la préservation du patrimoine matériel en Tunisie, d’un colloque régional sur la situation du patrimoine matériel et immatériel dans les « villes mobiles » en Azerbaïdjan et d’un colloque régional sur l’artisanat au Kirghizistan. Elles porteront également sur la tenue de la 17ème Réunion du Conseil consultatif pour le développement culturel dans le monde islamique, de la 8ème Réunion de la Commission du patrimoine dans le monde islamique, ainsi que de la 10ème Réunion du Comité d’experts archéologues de l’ISESCO chargés de l’élaboration de rapports techniques sur les fouilles entreprises par les forces d’occupation israéliennes à Al-Qods Al-Charif » a expliqué Dr Altwaijri

Le Directeur général de l’ISESCO, Dr Abdulaziz Othman Altwaijri

Al-Qods capitale de la culture islamique

De même, les activités programmées prévoient le soutien aux établissements culturels à Al-Qods Al-Charif à l’occasion de la célébration de cette ville capitale de la culture islamique au titre de 2019, à travers la production d’un film documentaire sur les métiers de l’artisanat en Palestine en général, et à Al-Qods Al-Charif en particulier, et l’élaboration d’un manuel de proverbes, de contes et d’anecdotes populaires en Palestine. « Le soutien concernera également la réalisation d’une étude documentaire sur les bibliothèques pillées en 1948 à Al-Qods Al-Charif et la tenue d’un atelier national sur la sensibilisation au patrimoine national matériel palestinien et les moyens de le protéger » a tenu à préciser le directeur .

Un Prix ISESCO d’encouragement aux artisans

En outre, les programmes d’activation du Centre régional de l’ISESCO pour la formation des spécialistes des Musées au Burkina Faso seront mis en œuvre à travers la tenue d’un atelier national sur la documentation de musées, ainsi que d’une session de formation sous-régionale sur les mécanismes de préservation et conservation au sein des musées.
Il s’agira également d’appuyer l’Institut des hautes études et de recherches islamiques Ahmed Baba (IHERI-AB) à Tombouctou pour la tenue d’une session de formation sur la restauration et l’indexation des manuscrits et documents, et l’acquisition de matériel nécessaire y afférent .
Sont aussi prévues, 13 sessions et ateliers nationaux et régionaux, l’élaboration de 6 études, l’impression de 3 livres, le soutien à 3 projets, la remise du Prix ISESCO d’encouragement à quatre artisans issus des capitales de la culture islamique au titre de 2019, et la conception d’un musée virtuel sur les palais et les kasbahs au Maroc.
Il s’agira également de célébrer, le 18 avril 2019, la Journée internationale des monuments et sites.

Lire également : Sites éternels et éternels sites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *