4 films marocains au festival du film arabe de Toronto

4 films marocains au festival du film arabe de Toronto

Le 2ème festival du film arabe de Toronto 2021, TAF aura lieu du 27 au 30 mai. Axé sur la présentation de films pancartes de cinéastes arabes du monde entier, toutes les projections et panels seront virtuels. Le Maroc participe à cette manifestation cinématographique avec quatre films.

Le programme du TAF 2021comprend des films du Soudan, de Syrie , d’Arabie Saoudite, du Liban,de Tunisie, du Maroc, d’Algérie ,du Qatar, des Etats-Unis, Belgique, France, Egypte et cinq films du Canada. Trois prix seront décernés au cours de ce festival, le prix du jury pour le réalisateur le plus prometteur, le prix du meilleur court-métrage canadien et le prix du public.

Zoom sur les films et réalisateurs marocains

Le film« « Le miracle du Saint inconnu » co-présenté par l’Association marocaine de Toronto est réalisé par  Alaa Eddine Aljem ,d’une durée de 126 minutes . « Amine vole un gros sac d’argent et s’échappe dans les collines avec la police sur ses traces. Avant d’être arrêté, il creuse une tombe pour enterrer l’argent et le déguise en une modeste tombe. Des années plus tard, Amine est libéré de prison et part à la recherche de son argent . Entre-temps, un sanctuaire religieux a été construit directement au-dessus de l’endroit où il a enterré son argent. Le mausolée rend hommage à un saint inconnu de la région dont la tombe a été récemment découverte. En bas de la colline du lieu de repos du «Saint Inconnu», un nouveau village subsiste sur les pèlerins qui voyagent de loin pour visiter le mausolée. Amine s’installe dans le village et commence à tracer un chemin. Mais avec le butin maintenant caché dans un lieu saint, le récupérer devient soudainement beaucoup plus compliqué ».

« Le Départ », court-métrage de Said Hamich produit en 2020, raconte ll’histoire d’un jeune garçon de 11 ans qui vit toujours avec sa maman au Maroc. Son frère et son père, séparés de la mère, vivent en France. À l’été 2004, ils reviennent au bled en vacance et l’objectif est de repartir à la fin avec le jeune Adil Le jeune garçon va faire face au déchirement provoqué par l’émigration. Alors que Hicham El Guerrouj lutte pour la finale des JO, le sort d’Adil, sans qu’il le sache, rejoint celui de tous les exilés du monde.

« Sukar » est la dernière fiction du réalisateur  Illias El Faris en  (2019), durée : 11 min . Sur une plage de Casablanca, Maroc. Le désir de l’adolescent l’un pour l’autre grandit discrètement. Les adultes et les enfants supervisent. Un combat crée une diversion. 

Mutts (Clebs) réalisé par Halima Ouardiri, durée : 18  min. Dans un refuge pour chiens errants à Agadir, au Maroc, plus de 750 animaux trouvent aide et protection en attendant leur adoption. Chaque jour est le même que le dernier, la seule excitation procurée par le repas. Empathique et attentive aux subtilités de lumière et de texture, Halima Ouardiri observe le rythme de la vie des animaux, leur existence suspendue parallèlement à l’attente bien plus tragique endurée par des millions d’êtres humains à la recherche d’un nouveau foyer.

Lire aussi : Quatre films marocains au festival MAFF!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *