En Jordanie, les violeurs ne pourront plus épouser leurs victimes

En Jordanie, les violeurs ne pourront plus épouser leurs victimes

Dorénavant, l’article 308 de loi jordanienne qui autorisait un violeur à épouser sa victime pour échapper à la prison n’est plus applicable. Les députés ont convenu ce mardi 1er aout, d’annuler l’article controversé 308 du code pénal  qui permettait au violeur d’épouser sa victime pour échapper au châtiment.

C’est une mesure prise dans le cadre du projet d’amendement de la loi pénale 2017 adoptée par le Parlement. Selon les statistiques officielles, plus de 160 cas de viol ont été enregistrés dans le royaume. Avec cette abolition c’est vouloir la protection de la consolidation de la famille, de la femme et de la fille jordanienne.
Accueilli très favorablement par les associations de défense des droits de femmes, qui ont toujours considéré que cet article comme odieux  car « forcer les femmes victimes de viol à épouser leurs bourreaux, c’est comme pardonner au criminel et incriminer la victime ».
Le mercredi 26 juillet en Tunisie, le Parlement a voté une loi pour lutter contre  toutes les  violences faites aux femmes. À souligner également, que la modification de l’article 227 qui autorisait l’auteur d’un acte sexuel avec une mineure de moins de 15 ans à échapper aux poursuites en l’épousant.
Au Maroc, deux années après le suicide de la jeune Amina Filali, contrainte d’épouser son violeur, la Chambre des représentants a adopté , en janvier 2014, à l’unanimité, une proposition de loi portant abrogation de l’alinéa 2 de l’article 475 du code pénal qui stipule que «lorsqu’une mineure nubile ainsi enlevée ou détournée a épousé son ravisseur, celui-ci ne peut être poursuivi que sur la plainte des personnes ayant qualité pour demander l’annulation du mariage et ne peut être condamné qu’après que cette annulation du mariage a été prononcée».
Cependant plusieurs pays arabes doivent suivre le même exemple et abroger de telles législations qui portent à la dignité des femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *