À chaque âge sa crème anti-âge !

Teint terne, manque de tonicité, ridules, rides…Dès 25 ans, il faut penser à utiliser des produits adaptés pour préserver l’éclat de sa peau. Mais comment reconnaître le produit adapté ? Voici quatre profils anti-âge et les soins adaptés.

 

 

À 25 ans : cernes et manque d’éclat

Cernes, signes de fatigue, manque d’éclat : ce sont là les premières marques du temps qui passe. Pour les estomper, le maquillage reste un bon moyen : anticernes et blush bonne mine. L’hydratation est nécessaire mais plus suffisante.

Votre actif : les acides de fruits
Les acides de fruits favorisent la desquamation au niveau de la couche cornée. Cela provoque un “appel d’air” qui booste le renouvellement cellulaire et relance la microcirculation.
Un bémol : dès que l’on met les cellules au contact de l’air, cela peut augmenter aussi leur processus d’oxydation (donc de vieillissement). Il faut compenser l’action de ces AHA avec des antioxydants (type vitamines, polyphénols, etc.). Très souvent, ces actifs sont associés dans les crèmes.
Et aussi : la vitamine C. Elle a une action sur l’éclat du teint. Elle stimule les fibres du derme et participe à la fermeté cutanée (pour les peaux plus matures).

À 35 ans : air fatigué et ridules

À 30 ans et plus, le rythme de vie est trépidant. Le manque de sommeil et le stress se lisent sur le visage. Des soins ciblés empêchent la fatigue de s’installer durablement.

Votre actif : l’acide hyaluronique

Suivant sa taille, l’acide hyaluronique pénètre plus ou moins loin dans les couches cutanées pour cicatriser et régénérer en stimulant la production de notre propre acide hyaluronique et de notre collagène. C’est l’assurance d’une peau rebondie, souple, élastique et pleine d’éclat.

À 45 ans : rides d’expression plus marquées

Les rides installées et celles liées à l’expression marquent le début des “vrais” signes de vieillissement. Ils peuvent survenir à 35 ans, plus souvent à partir de 40 ans.

Votre actif : le rétinol

Le rétinol constitue un traitement pour régénérer la peau. Cet actif est un “messager nucléaire” qui s’adresse directement au noyau de la cellule. Il est surtout indiqué pour le vieillissement photo-induit, c’est-à-dire les rides dues à un excès de soleil. C’est un actif anti-âge polyvalent. Et aussi : toujours les acides de fruits et des actifs antioxydants comme la vitamine E, réputée pour avoir un bon pouvoir de pénétration.

À 55 ans : l’ovale du visage se floute et pomettes moins nettes

La perte de fermeté est bien réelle, les traits se floutent : ce sont les signes avancés de l’âge. À partir de 45 ans pour certaines, 60 ans pour d’autres. La régularité des soins est plus que jamais indispensable.

Votre actif : le coenzyme Q10

Présent dans notre corps à l’état naturel, le coenzyme Q10 agit dans la mitochondrie (“usine énergétique” des cellules de la peau), en boostant la respiration cellulaire. Il vise la jonction dermo-épidermique, zone stratégique quand la peau se relâche.
Et aussi : le pro-xylène qui agit au niveau du derme en augmentant le nombre de fibroblastes. Il apporte aussi de la tonicité à la peau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *