À Rabat, on pédale pour la bonne cause

À Rabat, on pédale pour la bonne cause

Les Ambassadeurs du Danemark, Finlande, Norvège, et Suède et le Représentant du FNUAP au Maroc se joignent à la jeune cycliste Meryem Belkihel, pour une promenade en bicyclette le 14 novembre. L’aventure solidaire et noble a pour but «Encourager les jeunes filles à surmonter les obstacles à l’égalité du genre auxquelles elles font face durant leur parcours ».

Au départ, le Samedi 14 novembre, Meryem Belkihel se dirigera en bicyclette de Casablanca vers Rabat où elle se joindra aux Ambassadeurs Nordiques, au Représentant du FNUAP et aux jeunes filles de l’Association Fraternité à la place de la scène OLM-Souissi. Le convoi se dirigera ensuite vers la Résidence de l’Ambassadeur du Danemark, Nikolaj Harris.  « En plus de promouvoir l’égalité du genre et d’encourager l’autonomisation des jeunes filles, cette action symbolique a aussi pour objectif de mettre en avant les bienfaits du vélo sur la santé, d’encourager les autorités à développer des infrastructures plus sûres pour le cyclisme, car cela aura un impact positif sur l’environnent, et enfin, d’encourager les citoyens à utiliser un moyen de transport économique et simple » écrit la note.

Copenhague, capitale européenne du vélo

Le vélo, comme moyen de transport, dispose de plusieurs atouts. Abordable, durable et respectueux de l’environnement, il représente aussi un moyen d’accès à l’éducation et aux soins de santé, et donne à son utilisateur une conscience immédiate de son environnement. Le vélo porte un message positif favorisant la consommation et la production durables. Les pays du Nord ont une forte sympathie pour les vélos qu’ils utilisent presque quotidiennement. Copenhague, qui accueillera le Grand Départ du Tour de France en 2022, est une capitale européenne du vélo. Cette prise de conscience se matérialise à travers les voies piétonnes, cyclables et automobiles séparées ainsi qu’à travers les pistes cyclables qui fleurissent un peu partout dans la ville.

@MeghyLost

Sur son compte twitter, ces fans la connaissent sous le pseudo MeghyLost . Son aventure a débuté un vendredi 11 septembre à quatre heures de l’après-midi où cette passionnée  de voyages, de rencontres et d ‘aventures  a révélé sa destination : les régions reculées du Haut Atlas à bord de son vélo. Depuis, la casablancaise de 25   ans a visité Kelaat M’Gouna, Boumalne-Dadès, Tinghir, Toudra, Imilchil, Boutferda et El Ksiba  à Beni Mellal .

A chaque escale comme durant tout son parcours, elle publiera  beaucoup de photos et des posts, tenant ainsi informé  ces fans  « Mon voyage n’a pas été facile. J ‘ai rencontré  de nombreux obstacles que j’ai pu surmontés  grâce à des personnes  rencontrées sur ma route. Elles m’encourageaient et me soutenaient. La générosité et la gentillesse des habitants  m’ont beaucoup touchées, je ne les oublierai jamais».
Meriem va nous surprendre une autre fois, car elle n’attend que la fin de cette pandémie pour reprendre la route. Elle compte faire un tour au Maroc à bord de son vélo, avant de se diriger vers l’Afrique. Bon vent MeghyLost.

Lire aussi : Rabat Vélo, pour un mode de vie sain
Lire aussi : Des vélos-taxis dans les rues de Rabat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *