Allaiter pendant Ramadan, est-ce sans risque ?

Allaiter pendant Ramadan, est-ce sans risque ?

Plusieurs mamans se demandent si le jeûne influencerait la qualité de leur lait et ainsi la santé de leur bébé. Face à ces interrogations, certaines préfèrent ne pas jeûner alors que d’autres arrêtent l’allaitement. Des mamans continuent à allaiter en pensant que ceci n’a pas de conséquences sur leur santé. On vous dit tout.

 

-N’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin surtout si votre bébé a une difficulté de croissance, une carence en fer ou autre trouble notamment digestif.
-Si la maman se nourrit bien la nuit, elle pourra apporter tous les éléments nutritifs nécessaires pour son enfant même s’il est allaité uniquement au sein.
– Si la mère ne compense pas le jeûne de la journée, le lait maternel se fabriquera au détriment de sa santé d’abord puis au détriment du nourrisson.
-Si la maman ne s’alimente pas de façon équilibrée, elle pourra s’affaiblir, carencer ses os, ses dents, ses cheveux…
-En cas d’allaitement mixte ou de nourriture diversifiée, le risque de carence sera moindre.

Comment savoir si bébé n’est pas rassasié ?

-Il demande toujours plus.
– Le temps de succion est plus long.
-Face à ces signes, on doit augmenter le temps des tétées, intégrer un autre lait infantile ou arrêter le jeûne. Sinon le bébé peut s’épuiser.
-Si vous prenez toutes les précautions et le bébé ne se rassasie pas, ajoutez des biberons de lait, de céréales pour enfant ou encore des repas diversifiés après 6 mois.
-Si l’allaitement se tarit petit à petit, il ne pourra être repris à la fin du jeûne.

Les bons réflexes

-Consommez beaucoup de lait, produits laitiers et de la viande.
-Buvez pendant la nuit la quantité d’eau nécessaire et habituelle en temps normal.
-Ne préférez pas le sommeil à un repas équilibré.
-Vous pouvez tirer votre lait après la rupture du jeûne et le garder pour le lendemain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *