Les arts populaires en fête à Marrakech

Les arts populaires en fête à Marrakech

C’est ce mardi 3 juin que s’ouvre à Marrakech la 49ème édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP). L’évènement qui revient après une courte éclipse est organisée cette année , sous le thème « Confluence des symbolismes et des gestuels : pour valoriser et préserver le Patrimoine Culturel National  ».

 

Le Festival National des Arts Populaires est non seulement la manifestation culturelle la plus importante dans l’histoire du Maroc contemporain, mais aussi déclarée par l’UNESCO comme chef d’œuvre du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité, depuis le 4 Juillet 2005.
Gratifié par une forte conscience culturelle, le FNAP est l’un des tous premiers berceaux de la culture moderne marocaine. Il présente des spectacles qui défient le désordre de la magie et du rêve parfumés de l’histoire de l’ensemble des régions du Royaume. Dans certaines danses chorégraphiques métissées avec les danses populaires, les spectateurs auront sous les yeux une somptueuse élégance, une fracassante tempête d’émotions qui livreraient de merveilleux échanges gestuels.
Au cœur du prestigieux site du palais El Badiâ, séculaire monument historique, œuvre du 16ème siècle, le FNAP accueille ses troupes somptueusement généreuses, pour présenter des tableaux aussi différents qu’unis. La diversité est tellement fusionnelle à l’image des régions du Maroc. Les troupes célèbreront chaque soir, la magnificence du Royaume, tout en rappelant la grande histoire de la vie.


Considéré comme l’un des prestigieux palais de tout le Royaume, avec de nombreuses richesses dans chacune de ses pièces et face au vieux musée, dans un décor fabuleux planté sur une immense scène trônant le majestueux spectacle « Confluence des symbolismes et des gestuels » qui se déroulera chaque soir à partir de 21H00.
Les percussions ascendantes de la Dakka El Marrakchia, la beauté corporelle de la danse de la Rokba de Zagora, le déchainement crescendo des rythmes des tambours de la magistrale troupe d’Ahouach d’Ouarzazate donnent la réplique aux ballets de l’ensemble de Kelâat Mgouna, aux Rouaiss du Souss, aux mélodies Hassanies à la pureté de la danse de la Guedra des provinces du Sud et aux démonstrations idylliques et synchronisées au quart de tours, de Taskiouine, sans oublier évidemment, tout le haut de gamme constitué par les prestations des groupes et solistes représentant les régions du Maroc Central, de l’Est et du Nord, respectivement avec Aabidates Rma et La Aita, Laalaoui et l’arabo-andalous.
Œuvrant à offrir au public Marrakchi et à tous les marocains ainsi qu’à tous les visiteurs étrangers de la ville ocre, une manifestation culturelle de grande envergure, assoyant l’attractivité de la ville ocre en tant que destination touristique et capitale des arts et cultures par excellence, le festival s’élargit sur d’autres sites de la ville de Marrakech, à savoir la place du Harti, la célèbre place de Jamaâ EL Fna et la place de Bab Doukkala. Le programme détaillé de l’édition 2018 sera annoncé pendant la conférence de presse.
Un colloque international articulé autour des Chants et musiques Afro-méditerranéens, influences e confluences et Gestes et musiques Afro-méditerranéens, de la continentalité à l’universalité est par ailleurs organisé le 6 juillet.
Ce 49ème rendez-vous avec le patrimoine culturel marocain, est le dénominateur commun de notre héritage spirituel prospère, les confluences des gestuels et la noblesse des symbolismes célèbrent le dialogue interculturel dans toute sa splendeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *