Chocolat : c’est bon pour le moral

Chocolat : c’est bon pour le moral

Riche en magnésium, le chocolat a un effet anti-fatigue, anti-stress et anti-déprime.Il suffit parfois de manger un carré ou deux pour se sentir bien, car selon les spécialistes, quand on mange quelque chose qu’on aime, cela déclenche dans le cerveau ce que l’on appelle des endorphines, des substances qui procurent une sensation de bien-être. Explications.

 

L’histoire du chocolat remonte à la nuit des temps, ou plutôt aux Mayas et aux Aztèques qui avaient été les premiers à cultiver le cacaoyer. Ils utilisaient alors ses fruits comme monnaie d’échange puis comme ingrédient principal du « Xocoalt ». Par la suite, vinrent les religieuses d’Oaxaca qui l’agrémentèrent de sucre et d’épices. Son succès fut alors fulgurant.
Après avoir été adopté par la noblesse et la cour d’Espagne, il fit son apparition en France en 1615, lorsque Louis XIII épousa Anne d’Autriche, fille du Roi d’Espagne. Toutefois, ce n’est que sous la royauté de Louis XIV et la reine Marie-Thérèse que le chocolat fut introduit à la cour du château de Versailles. C’est à partir de ce moment que l’industrie chocolatière transcenda les époques jusqu’alors avec succès.
Les connaisseurs vous diront qu’un bon chocolat doit être principalement fait à partir de fèves de qualité et contenir exclusivement du beurre de cacao.
Ce qu’il faut savoir aussi c’est que le chocolat noir est riche en magnésium (120 mg pour 100 g), le chocolat blanc est plutôt riche en calcium. Le chocolat blanc, pour sa pat, ne contient pas de cacao et est plutôt très gras. Et lorsque le chocolat est enrichi en amandes ou noisettes, il offre, grâce aux fruits oléagineux, des lipides polyinsaturés, du magnésium, du phosphore et même du fer végétal.
«La valeur nutritionnelle du chocolat dépend de ses ingrédients,  dont les trois principaux sont la pâte de cacao, le beurre de cacao et le sucre. Le chocolat «sans sucre» ou « light » ou dit de régime n’est pas vraiment peu calorique. Le sucre est général remplacé par des édulcorants et des fibres, mais aussi par des polyols qui ne sont pas dépourvus de calories (deux fois moins que le saccharose tout simplement). Si ces chocolats sont en général moins sucrés, ils sont aussi gras, voire plus gras que le chocolat normal», explique Maria Benjelloun, nutritionniste.
Alors, même si vous surveillez votre ligne, ne dites jamais non à un carré de chocolat. «Un grand carré de chocolat par jour ne vous fera sûrement pas grossir. Ne pas culpabiliser et ne pas surtout s’interdire le droit au plaisir de déguster un carré de chocolat. Le chocolat peut apporter un certain réconfort. N’oublions pas tout de même que quelque soit le type de chocolat, ce produit est intéressant par sa richesse en minéraux et vitamines, magnésium qui jouent un rôle important sur le système nerveux, notamment si l’alimentation est trop restrictive de peur de grossir», assure la nutritionniste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *