Aimeriez-vous choisir le sexe de votre bébé?

Aimeriez-vous choisir le sexe de votre bébé?

Hypothèses farfelues, croyances populaires, méthodes scientifiques… Certains couples sont prêts à tout pour choisir le sexe de leur enfant. Mais est-ce que ces méthodes marchent ? On vous dit tout.

En 1977, le Dr Papa a développé une théorie, selon laquelle, pour engendrer une fille, il faut suivre une alimentation riche en magnésium et calcium. Au menu : produits laitiers à volonté, eau minérale, 130 g par jour maximum de viande ou de poisson (cuisinés sans sel), pain, œufs, céréales mais sans sel, légumes frais ou surgelés (pas de boîtes), fruits frais ou surgelés, fruits secs non salés. En d’autres termes : des laitages et pas de sel ! La méthode doit être suivie à la lettre deux mois et demi avant la conception, et ne pas utiliser de pilule pendant ce laps de temps. Cette alimentation doit être poursuivie tant que la femme n’est pas enceinte. Cette méthode est contre-indiquée en cas d’hypertension, de diabète, d’insuffisance rénale ou de maladie cardiaque… Le « régime garçon » est  basé sur une alimentation riche en potassium et sodium. Au menu, cette fois-ci, des boissons gazeuse, thé, café… sauf le lait et pas d’eau minérale. Viande, poisson, beurre salé, légumes surgelés ou en boîte et fruits sont recommandés. En bref : du sel et pas de lait ! En effet, selon l’hypothèse défendue par Dr Papa, le régime alimentaire influerait sur les récepteurs de l’ovule, qui accueilleraient alors plus favorablement un type de spermatozoïdes, X ou Y.

Chromosomes XX contre chromosomes XY

Et pour optimiser ses chances, une autre méthode consiste à avoir LE rapport fécondant proche (pour avoir un garçon) ou loin (pour avoir une fille) de l’ovulation. Avec cette technique, on augmente de 40 à 50% les chances d’avoir un garçon ou une fille. Mais c’est aussi très contraignant car la femme doit se soumettre à des contrôles, surveiller le moment de l’ovulation, etc.

Le sexe de l’enfant est déterminé de manière génétique. Tout se décide au moment de la conception quand l’ovule rencontre le spermatozoïde. Les chromosomes des deux cellules s’unissent et c’est la 23ème paire de chromosome qui détermine le sexe. Ainsi, pour faire une fille, il faut 22 paires de chromosomes + 1 paire XX et pour faire un garçon, il faut 22 paires de chromosomes + 1 paire XY. Le sexe de l’enfant, même embryon, est donc déterminé dès la fusion de l’ovule et du spermatozoïde. Sachez aussi, contrairement à beaucoup de fausses idées, que c’est l’homme qui détermine le sexe du bébé à naître.

Croyances populaires 

Pour ceux qui ont déjà un enfant, nos grands-mères estiment que le sexe du suivant est déjà programmé. Ainsi, si la lune a tourné juste après la naissance de votre bébé, le prochain sera du sexe opposé. On dit aussi que si l’implantation des cheveux du bébé est en cercle au niveau de la nuque, le prochain sera du sexe opposé. Par contre, si la base de la chevelure est droite, mieux vaut s’attendre à un bébé du même sexe. Votre enfant commence à parler ? Ouvrez grand vos oreilles ! S’il dit « maman » en premier, le suivant sera une fille. C’est l’inverse si votre enfant s’exclame « papa »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *