Confiné  avec « Yacout et Anbar »

Confiné avec « Yacout et Anbar »

Diffusée sur la chaîne Al Oula, en prime-time « Yakout et Anbar », une série pleine d’émotions, attachante avec ses personnages  a séduit le public  marocain en ce ramadan 2020. Très vite on se laisse prendre épisode par épisode et très vite on est accro ! 

Avec un résultat qui force l’admiration avec plus de 9 millions de téléspectateurs par jour, et une progression spectaculaire, la série de 30 épisodes, de 52 mn surprend par sa mise en  scène somptueuse, ses qualités narratives, la richesse des personnages et son casting remarquable.

Pour incarner les personnages, le réalisateur Mohamed Nassrat  a réuni les plus   talentueux  acteurs. Certains  visages nous sont familiers, Noura Skalli, Aziz Hattab, Hamid Zoughi, Houda Sedqi, d’autres considérés comme une pépinière de jeunes talents dont Fatima-Zahra Qanboue, Rabie Skalli, Saad Mouaffak, Hasna Tamtaoui, Mehdi Foulane, Sandia Tajeddine, Hind Benjbara, Abderrahim Ghezouani…

من كواليس تصوير مسلسلكم المفضل ⁦❤️⁩ ياقوت و عنبر 😍

من كواليس تصوير مسلسلكم المفضل ⁦❤️⁩ ياقوت و عنبر 😍هاكدا كنا نشتغل نفرح ونبكي مع الشخصيات لما تكون الكتابة في القمة والمشخص رائع كانت اللقطة تعيش معنا في الكواليس مشخصين وتقنيين 😢😥

Publiée par ‎Yakout w anbar – ياقوت و عنبر‎ sur Mardi 12 mai 2020

Une interprétation remarquable

« Réussir un casting c’est réussir des personnages », précise le réalisateur Mohamed Nassrat « Nous sommes conscients qu’une saga familiale demande un casting précis. Il est évident que notre série se penche d’abord sur les moeurs et sur le comportement des nos personnages… Les comédiens se mettront donc au service des personnages, le jeu se veut naturel et convainquant, sans aucun commentaire ou anticipation, la crédibilité est la seule manière de susciter l’intérêt tout au long de l’histoire » ajoute Nassrat.

La série aborde notamment des sujets forts et actuels comme  l’importance  d’apprendre aux petits enfants la parité entre homme et femme, l’importance de l’éducation et son rôle  dans une société, les violences conjugales, les abus sexuels sur les enfants, l’avortement,  le concubinage entre l’interdit et la réalité, le harcèlement sexuel dans le milieu professionnel, le mariage et le divorce de la femme marocaine, la pauvreté, l’addiction chez les jeunes, les relations parentales…

« Yacout wa Anbare » à 20h30 sur Al Oula

C’est l’histoire  de Hajj Tlemssni un grand marchand de Deb Omar et père de six filles.il rêve d’un garçon héritier qui assure la sauvegarde de sa fortune. Quand sa femme Anbar s’apprête à accoucher pour la septième fois, apprend qu’elle va avoir une septième fille, elle prend la  fuite pour accoucher loin de la ville. Elle décide alors de la changer avec un garçon, fils d’un pauvre couple de paysans, né deux  années avant sa fille. Elle revient  en ville avec son garçon, hajj est l’homme le plus heureux du monde. Vingt-cinq ans plus tard, Yacout et L’ghali, les enfants échangés et les autres membres de leurs familles  respectives voient leurs destins s’entrecroiser. Ils finiront tous  par découvrir la vérité sur l’échange et les conséquences de ce dernier contribuera de changer à jamais le cours de leurs existences.

« Yacout et Anbar » est une série de points de vue, il s’agit d’une vie multiple sous le même toit, chacun porte un regard légitime et un avis sur le cours de l’histoire… Nous voulons par notre attachement à notre culture  et notre beau patrimoine mettre en valeur  tous les points forts de celle-ci, en axant notre mise en scène sur la simplicité de la narration et la complexité  de nos personnages hauts en couleurs qui nous rappellent quelque part, des membres de notre famille…  » conclut Mohamed Nassrat.

Lire aussi : Sa3a, la nouvelle web série d’inwi
Lire aussi : Fiction : “mettons fin aux clichés réducteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *