Débat National sur le Marché de Carbone

Débat National sur le Marché de Carbone

La Conférence Nationale sur le Marché de Carbone, qui est lancée en partenariat avec la Banque Mondiale  à  quatre mois de la tenue de la COP23, permettra de maintenir la dynamique générée par la COP 22 en capitalisant sur ses résultats et notamment en lançant l’étude de conception du modèle de Marché Carbone.

 

Organisé  par le Secrétariat d’Etat auprès du ministre de l’Energie, des Mines et du Développement Durable chargé du Développement  Durable  « le Débat National sur le Marché de Carbone » a vu la participation de 300 personnalités de haut niveau, décideurs politiques, économiques et financiers nationaux et internationaux et notamment africains.

Cette rencontre rentre dans le cadre du projet de partenariat pour le Marché de Carbone ; un mécanisme visant la réduction des émissions des Gaz à Effet de Serre (GES) et de lutte contre les changements climatiques, priorité de la politique climatique nationale.

Cette conférence revêt une importance particulière, particulièrement sept mois après l’organisation de la COP22 et qui a connu un grand succès.  Elle a pour objectifs de présenter les premiers retours d’expérience du Maroc, les meilleures pratiques du marché carbone autour du monde, informer et associer les acteurs étatiques et non-étatiques et solliciter leur contribution et  engagement. C’est aussi une occasion pour mobiliser les institutions financières internationales et la finance climat et promouvoir le rôle moteur du Maroc dans la mise en œuvre de l’accord de Paris.

En raison de la situation économique du Maroc et le statut international du marché du carbone, notamment la faible demande sur les crédits carbone, ce débat national contribuera à mobiliser les secteurs économiques pour s’impliquer davantage dans le marché de carbone grâce aux stratégies sectorielles et générer ainsi des crédits carbone de haute qualité ainsi qu’une forte implication dans le système international. C’est donc une occasion pour le Maroc d’opérationnaliser les efforts de développement d’une économie verte durable et sobre en carbone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *