« Au-delà d’un regard » de l’artiste Chahidi

« Au-delà d’un regard » de l’artiste Chahidi

Lartiste peintre Abdel-Ilah Chahidi  expose depuis le 14 décembre « Au-delà d’un regard »  à la BNRM de Rabat. Ce plasticien casablancais est depuis 2017 ambassadeur de Mondial Art Academia en France en qualité d’officier académicien et en reconnaissance de son parcours riche. L’exposition se tient jusqu’au 31 décembre.

 

Lauréat de l’Ecole des beaux-arts de Casablanca et du Centre régional pédagogique de Rabat .Chahidi est présentement le président de l’Association des Artistes Peintres de Mohammedia. Il a compte à son actif plusieurs expositions dans les quatre coins du monde.

Chahidi, l’Alchimiste  comme le nomment certain critiques d’art  est considéré comme une figure majeure de la nouvelle sensibilité. « Il a su présenter des figures et d’attitudes pleines d’énergies fantastiques et merveilleuses, et ce via des couleurs lumineuses et des contrastes, voire des « conflits de matières ». L’art pictural d’ Abdel-Ilah Chahidi a suivi dès le départ un cheminement personnel, marqué par une sérieuse et continuelle prospection des formes et une expérimentation/instrumentalisation scrupuleuse des couleurs. «  Sur ce plan, en plus d’une maîtrise du dessin acquise à titre préliminaire, il a développé une sensibilité aux tons et aux nuances aujourd’hui digne d’admiration parce que d’une grande délicatesse».

Artiste et féministe

Chahidi est un artiste peintre qui a depuis toujours choisi de travailler sur le thème de la femme. Ses toiles « Trois femmes 2018 », « Percée d’espoir 2017 », « Les droits de la femme 2015 », « Mémoire silencieuse 2016 », « En hommage à toutes les mères », « Oiseau Midas 2016 », « Ames oubliées », « Voile éthéré », « Femme inconsommable », « Femme conditionnée », « Percée d’espoir », « Rêve emboité », « Harem vestimentaire », « l’Ephémère », sont comme en témoigne Pierrick Her, président-fondateur de Mondial Art «  Le sujet souvent féminin, traité dans la fluidité et l’équilibre, porte l’empreinte du peintre, nous soumet des signes d’équité, une soif de justice, une notion d’achèvement qui nous offre un regard très humain sur son art.

Chahidi  a reçu plusieurs prix dont le «Prix Guerrieri di Riace» (Les Guerriers de Riace) pour sa carrière artistique et le «Prix Victor Hugo» pour les droits de la femme.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *