Denis Mukwege et Nadia Murad reçoivent le prix Nobel de la paix

Denis Mukwege et Nadia Murad reçoivent le prix Nobel de la paix

Le prix Nobel de la paix 2018 a été attribué vendredi 5 octobre au médecin congolais Denis Mukwege et à l’Irakienne Nadia Murad, ex-esclave du groupe État islamique,  en reconnaissance à leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre.

 

Denis Mukwege, gynécologue congolais, vient en aide depuis de nombreuses années déjà aux femmes victimes de viols. En 1999, il a notamment créé un hôpital à Panzi, en République démocratique du Congo, où plus de 50 000 femmes ont été prises en charge.

Reconnu au niveau mondial comme un expert dans le domaine de la réparation des dommages physiques causés par les violences sexuelles, il tente de faire reconnaître le viol comme une arme de guerre. Pour la présidente du Comité Nobel norvégien Berit Reiss-Andersen, le médecin est « le meilleur symbole de ce combat, le plus rassembleur aussi ». Denis Mukwege avait déjà reçu le prix Sakharov en 2014 pour son combat.

Nadia Murad, 25 ans, est « le témoin qui raconte les abus perpétrés contre elle et d’autres ». Elle a fait preuve d’un « courage rare en racontant ses propres souffrances et en s’exprimant au nom des autres victimes ». C’est l’une des 3000 femmes Yézidies qui ont été victimes de viol et d’autres abus de la part de l’armée de Daech. « Ces abus étaient systématiques et faisaient partie d’une stratégie militaire », explique le comité Nobel. Une arme dans le combat de Daech contre « les Yézidis et les autres minorités religieuses ». En 2016, Nadia Murad a été nommé ambassadeur de l’ONU pour la dignité des survivants de la traite d’êtres humains.

La présidente du Comité Nobel Berit Reiss-Andersen a précisé que le prix Nobel de la paix 2018 visait à « faire prendre conscience que les femmes représentent la moitié de la population et sont utilisées comme des armes de guerre. Elles ont besoin de protection et les auteurs de ces crimes doivent être poursuivis ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *