La réalisatrice Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix de Dakhla

La réalisatrice Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix de Dakhla

Clap de fin pour la 10ème édition du Festival international du film de Dakhla.C’est le long métrage « Annatto » de la réalisatrice et scénariste Fatima Ali Boubekdi qui a remporté le Grand Prix de Dakhla. Présidé par le producteur, acteur et cinéaste sénégalais, Moussa Touré, le jury de ce rendez-vous cinématographique a été composé par l’actrice marocaine, Farah El Fassi, le réalisateur congolais, Fila David Pierre et le réalisateur Tunisien, Sami Talili.

Fatima Boubekdi a exprimé sa fierté d’avoir remporté le Grand Prix de Dakhla. « Annatto» est son premier sacre au Maroc, après avoir remporté de nombreux prix au niveau international.
Le Prix du jury de ce festival a été attribué au film « la nuit des rois » du réalisateur Philippe Lacôte de la Côte d’Ivoire.Alors que le Prix de la meilleure interprétation féminine a été remporté par l’actrice Hanane Metouaâ, pour son rôle dans le film « Unbreakable » du réalisateur égyptien, Ahmed Rashwan. Le Prix de la meilleure interprétation masculine est revenu à Bakari Koné pour son rôle dans le film « la nuit des rois » de Philippe Koné (Côte d’ivoire).

Cette édition a présenté sept longs métrages qui ont été en lice pour les prix du festival. Il s’agit du film « La nuit des rois » du réalisateur Philippe Lacote de la Côte d’Ivoire, le film nigérian « Juju stories », cosigné par trois réalisateurs, Abba Tadurikini Makama, Fiery Obasi et Michael Omonua, le film « Amansa Tiafi » du réalisateur ghanéen, Kofi Ofosu-Yeboah, « Bendskins » de la réalisatrice camerounaise, Narcisse Wandji, « Annatto » de la réalisatrice et scénariste marocaine Fatima Ali Boubekdi, « Breakable » du réalisateur égyptien, Ahmed Rashwan et le film « la Traversée » de la réalisatrice burkinabè, Irène Tassembédo.
Initiée par l’association pour l’animation culturelle et artistique dans les provinces du Sud, ce grand RDV cinématographique a célébré le cinéma africain à travers la présence de cinéastes issus de douze pays africain, à savoir le Sénégal, Côte d’Ivoire, Nigeria, Ghana, Egypte, Cameroun, Burkina Fasso, Tunisie, Rwanda, Tchad et le Benin en plus du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *