Le Festival de la Mémoire de Nador

Le Festival de la Mémoire de Nador

La 5éme édition  du Festival International de Cinéma et Mémoire de la ville de Nador est prévu du 2 au 7 mai. La thématique de cette édition est « La Méditerranée, mémoire du monde ».

 
 
«  La Méditerranée, mémoire du monde » est l’emblème choisi par les organisateurs et qui accompagnera les festivaliers et les invités durant les six jours. Une programmation éclectique, projections, tables rondes, colloques et diverses activités sont prévues mais aussi des moments forts de partage et d’échange. Certainement que vous vous posez la question, pourquoi la Méditerranée, mémoire du monde ? La réponse nous vient de Abdeslam Boutayeb, directeur et chef d’orchestre du festival : « Ce choix n’est pas dû au hasard mais bien au contraire, il résulte des thématiques qui ont traversé les quatre éditions précédentes et qui ont suscité beaucoup d’intérêt et de débats » a -t-il souligné lors de la conférence de presse organisée pour le dévoilement de cette édition. Et d’ajouter : « Depuis 2012, année du lancement de la premier édition découle une importance accrue dont jouit cette partie du monde qui unit trois continents et témoigne d’une richesse historique exceptionnelle ».

Une programmation éclectique

Au programme de cette manifestation, de longs métrages de fiction ( thème libre ) mais qui touchent « la mémoire commune et contribuent à une meilleure connaissance de l’autre dans un climat de paix , de tolérance, d’équité et de respect des droit de l’Homme ». Le volet Documentaire portera, quant à lui sur la thématique de cette édition « la Méditerranée, mémoire du monde ». Les Huit longs métrages de fiction, (catégorie Compétition Officielle) et les huit Documentaires ont été  produits en 2015-2016. Une vingtaine de films hors compétition produits en 2016 seront également présentés au public.
 

Des jury et des prix

 Le jury sera présidé  par Jamal Suliman, pour les fictions, Marcel Khalife, musicien et poète pour les films documentaires, Mohamed Lahbabi, écrivain et ex-ambassadeur du Maroc en Colombie, pour les films  de la commission scientifique. Le jury du festival décernera dans la catégorie longs métrages le Prix Marchika, le Prix du meilleur scénario, le Prix du meilleur rôle féminin, le Prix du meilleur rôle masculin. Le jury de la catégorie films documentaires accordera un Grand Prix et un Prix de la recherche documentaire. Enfin la commission scientifique du Centre attribuera le prix du Centre de la Mémoire Commune pour la Démocratie et la Paix à l’un des films documentaires en compétition.
Des hommages aux couples du monde du cinéma sont programmés pour la soirée d’ouverture et de clôture, Quant à l’hommage spécial, il sera rendu au Maire de Rotterdam et fils de la région Ahmed Aboutaleb.
Le Festival de Cinéma de Nador, c’est aussi une plate-forme de rencontres entre artistes, de création, de découverte de jeunes talents et de circulation et de partage des idées.  Ainsi, des ateliers dédiés à l’écriture du scénario et à la réalisation et encadrés par des spécialistes et des professionnels du cinéma au profit des étudiants. Des expositions où des grands artistes peintres pourront exposer leur tableaux, un grand espace accueillera leurs toiles. Amateurs des soirées poésie,une soirée poétique totalement dédiée à des poètes venus de pays d’ Afrique  et de la  méditerranée. Grands colloques et Master class sont prévus et c’est à l’acteur syrien Jamel Suliman que animera  ce master, tant prisé par les étudiants en cinéma.
 

Trophées

 Comme tout festival qui se respecte, un trophée est crée pour cette 5ème édition.  Et c’est à des dames de la ville de Settat à qui nous devons la création de cette très belle pièce d’art unique et symbolique. Totalement imaginée et conçue à partir de matériaux simples, et totalement réalisée à la main, la statuette prend une forme d’une femme, coiffée d’une pellicule argentée. C’est un trophée très beau et prestigieux qui reflète l’identité du Festival International de Cinéma et de Mémoire Commune.
L’affiche du festival a été, quant à elle, conçue et réalisée par Said El Kadiri, directeur artistique du festival, une affiche où domine la couleur bleue et profonde de la Méditerranée. mais au fait la Méditerranée, c’est, selon la célèbre citation de Fernand Braudel « non pas une mer, mais une succession de mers, Non pas une civilisation, mais plusieurs civilisations superposées ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *