Le FICAR 2020, une édition 100% digitale

Le FICAR 2020, une édition 100% digitale

Les organisateurs du Festival international du cinéma d’auteur de Rabat ont voulu cette 25e édition 100% virtuelle. Organisée du 23 au 31 octobre 2020, le Canada est l’invité d’honneur de cet évènement et l’hommage sera rendu à la grande dame du cinéma marocain, du théâtre et du petit-écran, Touria Jabrane qui nous a quittés récemment.

En ouverture du FICAR 2020  et en exclusivité  le film canadien « Réservoir» film de 87 mn  produit par Julie Groleau  et réalisé par la jeune Kim St-Pierre est projeté en ligne. « C’est  l’histoire des deux frères Simon et Jonathan  qui pour les funérailles de leur père  ont eu une idée anodine qui devient une aventure vertigineuse. Pris dans une sorte de huis clos sur un bateau-maison, naviguant sur la sinueuse étendue d’eau du réservoir Gouin, Simon et Jonathan n’ont d’autres choix que de confronter ce qu’ils sont devenus, de se reconnecter à eux-mêmes et de se révéler l’un à l’autre. Censé être à la base une commémoration, ce voyage de pêche se transforme en véritable leçon de vie ».

Par ailleurs, les organisateurs de l’Association du Festival International de Rabat pour la culture et les arts invitent les férus du cinéma à découvrir la sélection de films de l’invité de ce festival, projetés  toujours sur la plateforme digitale  notamment « Alexandre le fou », « Journal de Bolivie », «  »Wilcox, « Les routes en février ».

Alexandre le fou

Au menu, également de cette manifestation, figure une compétition internationale consacrée aux courts-métrages. Elle sera présidée par le réalisateur marocain Ahmed Benssouda ainsi que par d’autres personnalités de la scène artistique.

Alors, salles obscures ou Home Cinéma ?

Parallèlement à la compétition officielle, sont prévus des ateliers sur l’écriture de scénario, pendant toute une semaine, dirigés par le réalisateur américain Jerome Gary.

Le public pourra suivre à distance le séminaire « L’avenir de la projection de cinéma entre les salles obscures et le Home Cinéma» .A quoi ressemble l’avenir du cinéma? Serons-nous obligés de nous contenter du « home cinéma » fourni par la technologie de pointe et les plateformes électroniques, et ainsi nous allons vivre un art d’élite? Le théâtre en plein air remplacera-t-il les salles de cinéma traditionnelles, comme dans certains pays européens? Revenons-nous aux auditoriums traditionnels avec la même prudence et la même anxiété psychologique? Ou serons-nous confrontés à un changement extrême dans la manière de regarder le cinéma? .Le séminaire  tentera de répondre à toutes ces questions avec des interventions des experts et de professionnels marocains et étrangers.

Deux webinaires sont au menu, «L’avenir de l’industrie cinématographique à la lumière de la situation épidémiologique mondiale»et «Le droit d’auteur dans les nouveaux médias, le cas des œuvres cinématographiques».

Pour rappel, le Festival international du cinéma d’auteur de Rabat est une manifestation annuelle créée en 1994 dans la capitale du Maroc. Rendez-vous des cinématographies du monde, le festival a pour vocation de favoriser la diffusion d’un cinéma exigeant et de nourrir le désir de cinéma du public marocain en lui proposant des films d’auteur qui n’ont quasiment pas d’autres occasions d’être projetés dans le pays.

Lire aussi : Touria Jabrane, icône du théâtre tire sa révérence
Lire aussi : Le Mobile Film Festival, une édition féministe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *