Le FITUT, une décennie déjà !

Le FITUT, une décennie déjà !

L’ouverture du  Festival International du Théâtre Universitaire de Tanger qui marque les 10 ans de cet évènement a été placée sous le signe de la magie, de la bonne humeur, de comédie et de festivités.

C’est en chant et en danse comme à son accoutumée, que le carnaval a déclaré l’ouverture du bal hier après-midi  avec l’immense et légendaire ceinture humaine qui a sillonné le grand boulevard de Tanger en direction de la cinémathèque.
Un lieu cinématographique typique à la ville du détroit. L’enceinte spéciale pour un moment spécial, qui pour l’instant d’une cérémonie en bonne et due forme regroupe spectateur, troupes théâtrales, et comité d’organisation pour ainsi déclarer le lancement officiel de la 10e édition du festival.

Une décennie déjà de joie, théâtre et bonne humeur. Les sièges se remplissent et les lumières s’éteignirent  pour laisser place au discours de bienvenue que prononcent les deux présentateurs, des mots qui ne manquent pas d’harmonie et de mélodies nous rappelant ainsi le parcours culturel qu’a tissé Tanger ces dernières années.
S’ensuit un diaporama d’images, rappelant les moments forts de l’édition précédente, un grain de nostalgie qui ne peut déclencher que de bons  souvenirs ; un album  poignant des jours passés mais une lueur d’espoir pour ceux à venir, exprimés dans le discours improvisé de notre chère invitée d’honneur Nora Skalli qui n’a été que ému par l’ampleur artistique et culturelle que connait Tanger ces dernières années.
Houdaifa Ameziane, président de l’Université Abdelmalek Essaadi nous a fait également part de son discours toujours aussi motivant, Mohamed Ezznatni, directeur de l’ENCG Tanger qui n’a pas manqué de féliciter les étudiants pour leurs efforts incontestables et sans modération  œuvrant à la réussite de cette manifestation culturelle. Une présentation des troupes présentes cette année avec un synopsis de leurs pièces respectives, sous les applaudissements du public, et un rappel du programme du festival, sans oublier le remerciement à nos fidèles partenaires. Comme le dit-on toujours, le meilleur est pour la fin, et rien de meilleur pour clôturer la cérémonie qu’un hommage rendu aux membres du jury qui ont marqué leur présence parmi nous également.

Parce que le théâtre n’est jamais assez copieux, et qu’on en veut toujours plus. Cette première journée du festival a pris suite à la salle Severo Ochoa après la cérémonie pour la première pièce théâtrale de l’édition. À la plus grande hâte des participants mais aussi du comité et des amateurs de théâtreque connait la ville de Tanger, que s’est joué la pièce «  Saken »  interprété par les célèbres pionniers de la scène théâtrale marocaine : Samia akariou, Nora Skalli, Abdellah Didane, Noura Koraichi et Mohamed El Ouaradi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *