« Habiba » au FIFDA Paris Film Afrique

« Habiba » au FIFDA Paris Film Afrique

Le 12e Festival International des Films de la Diaspora Africaine se tiendra du 2 au 4 septembre à Paris.Au menu des Films Inédits ,des débats, des rencontres avec les acteurs et réalisateurs.Le Maroc participera à cette manifestation par le film « Habiba » du réalisateur Hassan Benjelloun

« Ce sont des moment de partage, de réflexion et de découverte autour du vécu des personnes d’Afrique, de la diaspora Africaine récente et historique, et des personnes autochtones » indique la FIFDA ,Association Festival de Films de la Diaspora Africaine, organisatrice du festival et qui a pour mission de présenter des films inédits qui mettent en exergue la diversité culturelle des sociétés modernes « Le festival a pour projetsocial celui de favoriser le dialogue des cultures à travers des projections de films et débats «  ajoute l’association.

Le film« Voodoo Macbeth »  en ouverture 

Réalisé par Dagmawi Abebe / 2021 / 108 minutes , «Voodoo Macbeth se déroule en 1936 à Harlem, un quartier meurtri par la discrimination et les difficultés économiques. Avec le New Deal de FDR qui finance la « Negro Unit » du Federal Theatre Project, la metteuse en scène Rose McClendon convainc le co-metteur en scène John Houseman de l’aider produire « Macbeth » de Shakespeare à Harlem au Lafayette Theater – avec un casting d’acteurs et d’actrices noir(es). A 21 ans et encore inexpérimenté, Orson Welles est recruté pour diriger cette piece qu’il va adapter en version haïtienne.

Le film « Nèg Maron » réalisé par Jean-Claude Flamand-Barny / 2005 / 95 minutes fera la clôture du FIFDA. « Au cœur des Petites Antilles, dans un quartier populaire de la Guadeloupe, amis depuis leur enfance, Josua et Silex, deux jeunes rude boys à la dérive issus d’un milieu familial et social explosé, mènent une existence insouciante. Mais, suite à un cambriolage qui tourne mal, ils se retrouvent emportés dans une dangereuse spirale. Crime, trahison, vengeance… Des choix difficiles s’imposent… La vie ou la mort est le cri du Nég Maron ».

Lire aussi : https://actuelles.ma/deux-films-marocains-en-competition-officielle-au-figog/

Lire aussi : https://actuelles.ma/el-meknassi-celebre-100-femmes-lumiere/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *