Le nouvel Amazigh 2969 se fête à la fondation Dar Bellarj

Le nouvel Amazigh 2969 se fête à la fondation Dar Bellarj

Pour célébrer le nouvel an amazigh 2969 «Yennayer», la fondation Dar Bellarj pour la culture vivante et le café littéraire Dar Chérifa organisent des journées rencontres autour du documentaire amazigh. «Tassanou, Tayrinou » (sorti en 2017) est une coproduction Ali’N Productions et 2M.

Le film sera projeté en présence du réalisateur franco-marocain originaire de Tinghir : Kamal Hachkar et de quelques uns des artistes figurant dans le film : la diva Hadda Ouakki accompagné par l’un de ses musiciens Abdellah Ezzahraoui. 
Dar Bellarj a choisi ce film dans le cadre de son programme « Cinéma pour tous » dont le l’objectif principal est de susciter l’intérêt général, éveiller la curiosité et travailler en commun la mémoire visuelle des habitants de l’ancienne médina de Marrakech. Ce documentaire a été choisi, car il met l’accent sur l’héritage poétique amazigh à travers deux figures emblématiques: la poétesse des années 20, Mririda N’Aït Attik et la célèbre chanteuse Hadda Ouakki. Il dévoile également des coutumes amazighes dont certaines existent encore. 

Hadda Ouaki

A travers « Tassanou, Tayrinou », tout au long des contreforts du Sud-Est et du Moyen-Atlas et au hasard des rencontres, kamal Hachkar questionne anciens et jeunes sur la figure de Mririda. Poétesse de l’amour, symbole de la femme libre, elle tient une place à part dans la culture tamazight.
De Tinghir à Demnate en passant par Megdaz, les vers de Mririda sont évoqués, déclamés, chantés, mis en musique.
Dans un road-movie musical inattendu où la diva Hadda Ouakki tient une place à part, Kamal Hachkar confronte un heritage, fait de poésie et de liberté à un temps présent où le conservatisme et les tabous s’enracinent chaque jour un peu plus.

Programme

11/01 à 19h : Rencontre avec Kamal Hachkar et Hadda Ouaki autour du film Tassanou Tayrinou Chant, poésie et débat 
12/01/2019 à 19h : Projection du film en présence du réalisateur Kamal Hachkar,  de la chanteuse Hadda Ouakki et du musicien Abdellah Ezzahraoui 
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *