Le « syndrome du nid vide », comment s’y préparer !

Le « syndrome du nid vide », comment s’y préparer !

Les enfants grandissent vite. On le dit souvent mais on ne s’aperçoit du temps passé que lorsque le plus petit quitte la maison pour des études à l’étranger ou pour se marier. A ce moment, les parents constatent que leur nid est vide. Comment alors vivre cette phase et surtout comment s’y préparer ?

On s’y prépare

-Dans une famille, il n’y a pas que les enfants. Les parents doivent aussi avoir une vie  séparée de l’école, activités parascolaires, médecin,…
-Quand on a un enfant, on se met dans la tête que notre rôle est de l’instruite et l’aider à voler de ses propres ailes.
-On anticipe le départ des enfants en les responsabilisant dès leur jeune âge.
-Les projets personnels et professionnels ne doivent pas attendre que les enfants grandissent, ce conseil s’adresse particulièrement  aux mamans.
-Un enfant n’appartient pas aux parents.
-L’autonomie émotionnelle des parents diminue le sentiment de culpabilité chez les enfants notamment s’il s’agit d’un enfant unique ou parent célibataire.

Profiter du temps libre

-Le départ des enfants donne plus d’espace à la vie du couple.
-Avec plus de temps libre, on peut s’initier à de nouveaux loisirs, sport ou activités…
-A vous les voyages romantiques sans stress pour les espaces de jeux pour enfants ou activités branchées.
-Vous pouvez rendre visite aux enfants et toucher de plus près leur maturité.
-La nouvelle technologie facilite le contact et réduit les distances, mais attention à ne pas en abuser.
-Une fois partis de la maison, les jeunes acquièrent une grande autonomie et indépendance qu’il faut respecter à leur retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *