Les associations, levier de la participation citoyenne ! (Entretien)

Les associations, levier de la participation citoyenne ! (Entretien)

L’association Marocaine de Solidarité et de Développement, AMSED a organisé une journée de communication autour du programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile pour une meilleure participation civile dans l’élaboration des politiques publiques et la mobilisation des citoyens et citoyennes. Meriem Benkhouya, Présidente de l’Espace Associatif nous parle de l’acteur civil, de sa vision, de ses attentes et des ses aspirations

 

Quels sont les objectifs fixés par Espace Associatif que vous présidez ?
Depuis sa création en 1996, l’Espace Associatif avait, et continue d’avoir,  comme mission principale l’accompagnement et le renforcement des capacités  des associations dans la mise en place de bonne gouvernance et pour améliorer l’environnement  de l’action  de la société civile dans la consolidation et le développement démocratique. L’Espace Associatif a initié depuis 2006, la réflexion sur la régionalisation et la création des pôles régionaux au sein de son organisation .Depuis 2015, l’Espace associatif a développé des projets liés à la participation démocratique. Ces projets couvrent presque, toutes les régions,  avec  des objectifs généraux et spécifiques différents, mais répondent à l’objectif fondamental  qui est ce lui du développement des capacités des acteurs locaux et la mise en place des mécanismes de participation

Sur quels projets travaillez-vous actuellement ?
Actuellement l’Espace Associatif  travaille sur presque une dizaine de projets, dont trois qui sont directement liés à la démocratie participative. D’un côté,  deux projets sur le renforcement du rôle des organisations de la société civile dans l’appel et le suivi des finances publiques et la redevabilité fiscale, et particulièrement   sur le suivi du budget  des collectivités locales et  la justice fiscale. Ces projets couvrent la région du nord,  région de Rabat (Salé, Témara, Kénitra) et Agadir.  L’Espace Associatif travaille  avec plus de 150 associations locales et vise à atteindre plusieurs objectifs, notamment le développement et la mise en œuvre des mécanismes de suivi du budget local et de plaidoyer. De l’autre côté,  le troisième projet  qui est « l’Appui à la démocratie participative », avec nos partenaires MPDL et Oxfam, est un programme sur  quatre années. Sur ce projet, l’Espace Associatif travaille avec 3 provinces, à savoir: Al Hoceima, Oujda et Larache, et avec  31 collectivités.

Quels sont les différents obstacles et contraintes qui empêchent les associations dans l’accomplissement de leurs fonctions?
Lors de l’exécution des différentes actions, dans le cadre de ce projet, on a soulevé un certain nombre des problèmes importants concernant la démocratie participative dont je cite : le ralentissement dans la préparation des lois de régulation et la mise en place des mécanismes de participation prévus par la Constitution , la limitation des processus participatifs menés jusqu’ici ,sans implication des acteurs dans la prise de décision finale, le suivi et l’évaluation des activités , le manque d’appropriation et de maitrise  de certains  principes de la démocratie participative par les acteurs locaux ,l’ignorance des acteurs locaux , ou plutôt, leur connaissance partielle des nouvelles exigences législatives du concept de la démocratie participative, la faiblesse dans les domaines des médias, de la communication, des mécanismes de dialogue et de la concertation entre les acteurs, en particulier entre les institutions locales et les organisations de la société civile ,la faiblesses et le déséquilibre des capacités de certains acteurs , le    manque d’utilisation ou non respect des mécanismes de la démocratie participative, le manque d’implication des citoyens et non accomplissement de leur droit de participation soit par ignorance,  par  manque d’intérêt ou encore par méfiance et manque de confiance dans les représentants du peuple.

Quelles sont les actions menées par Espace Associatif dans ce domaine, démocratie participative ?
L’espace associatif  a émit 17 pétitions dans différents domaines et a préparé trois projets de plaidoyer, à savoir, le respect du cadre légal et de la transparence du financement dans la province d’Oujda. La réduction des obstacles de la participation des femmes et des jeunes dans la province d’Al Hoceima, et la libération des propriétés et des espaces publics dans la province de Larache.
Il est important de rappeler que la démocratie est un processus  en évolution continue.  Au niveau de la pratique et la réalisation et la mise en œuvre, il est nécessaire d’être bienveillant et indulgent, entre nous, et nous octroyer mutuellement (la société civile et élus locaux) le droit à l’erreur. C’est ainsi que nous pourront garantir  notre apprentissage durant cette phase de construction .Cela ne pourrait être possible que grâce à une volonté positive de redresser les choses avec la mise en oeuvre de mécanismes solides pour parvenir à la réalisation de la justice sociale et le développement démocratique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *