Les femmes dans l’industrie du cinéma : les inégalités persistent

Les femmes dans l’industrie du cinéma : les inégalités persistent

La 4ème capsule de sensibilisation de l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des droits de l’Homme (ARMCDH) sur l’égalité femmes-hommes au sein de l’industrie cinématographique marocaine est lancée. Réalisée sur la base d’une étude présentée par l’Association démocratique des Femmes du Maroc avec l’appui de l’UNESCO, ce rapport montre les inégalités fondées sur le genre  dans le milieu de la production artistique.

L’étude montre que les femmes, minoritaires dans les postes stratégiques des administrations et des entreprises culturelles, sont parfois écartées de certaines fonctions artistiques. L’invisibilité de la production artistique féminine marocaine passée et présente appuie l’impression que peu de femmes existent dans le secteur « Ces inégalités fondées sur le genre sont identifiées à tous les niveaux : Disparités salariales, plafond de verre, moindre distribution des contenus créés par les femmes, pour n’en citer que quelques-unes… ». 

Des chiffres négatifs!

Les femmes représentent 11, 3 %  des Comités de direction et organes de décision des organisations professionnelles dans le milieu du cinéma contre 88, 7 % pour leurs homologues masculins .Parmi 18 festivals organisés 2 femmes seulement sont présidentes. Les réalisatrices ont reçu 31 millions de dirhams d’avance sur recettes contre 301 millions de dirhams pour les cinéastes masculins.

Lire également : Cinéma : l’image de la femme en débat
Lire également :
Le Mobile Film Festival, une édition féministe

S’adressant à tou·te·s les acteurs et actrices de ce secteur, directement ou indirectement liées, qu’il s’agisse d’institutions, de jurys ou de commissions de sélection, d’ONG ou d’universités, cette capsule de sensibilisation à la problématique de l’égalité femmes-hommes au sein de l’industrie cinématographique marocaine vise, en premier lieu, à interpeller l’opinion publique et créer une mobilisation collective mais aussi à encourager la recherche et les études sur les inégalités de genre dans ce secteur ainsi que toutes les initiatives favorisant la collaboration ou les partenariats entre les différentes parties prenantes.

Lire aussi : Dessine-moi l’égalité des sexes!
Lire aussi : Fiction : “mettons fin aux clichés réducteurs”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *