L’OMS récompense les films « Santé pour tous »

L’OMS récompense les films « Santé pour tous »

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récompensé cinq films et accordé une mention spéciale à trois autres dans le cadre de son festival du film « Santé pour tous ».

Trois films ont remporté le Grand Prix du festival dans trois catégories distinctes. Le court-métrage « War and Grace » de l’Américaine Sonia Lowman et de l’ONG International Medical Corps a été récompensé par le Grand prix dans la catégorie consacrée aux infirmières et aux sages-femmes. Le film célèbre les courageuses sages-femmes qui se battent pour les mères et les enfants du Soudan du Sud déchiré par la guerre. Le pays d’Afrique de l’Est détient l’un des taux de mortalité maternelle les plus élevés au monde.

Dans la catégorie des reportages du Grand prix, le lauréat est « A Doctor’s Dream » réalisé par l’ONG Drugs for Neglected Diseases Initative et la société de production sud-africaine Scholars and Gentlemen. Le court-métrage traite de la redécouverte d’une molécule abandonnée qui mène à la fabrication d’un médicament révolutionnaire. Il suit les histoires des patients atteints de la maladie du sommeil, des médecins qui les soignent et des chercheurs qui oeuvrent à trouver un médicament pour y remédier.

« Limbo » realisé par des étudiants

Dans la catégorie des films d’animation, le lauréat est « Limbo », une production de Saw Eh Doh Poe, Nann Win May Aye et Nwaye Zar Che Soe, trois étudiants en cinéma de l’Ecole du film de Rangoon, au Myanmar. Le film raconte l’histoire d’une jeune femme du Myanmar tombée enceinte à la suite d’un viol par un membre de sa famille.

Deux autres prix ont été remis. Le film « Living without limits » a remporté le prix de la catégorie des maladies non transmissibles. Il traite des enfants vivant avec le diabète de type 1 (non soignable à ce jour) au Mexique et est produit par la BBC et la fondation Helmsley Charitable Trust.

Le film « Résistance antibiotique » de l’Israélien Nitai Steinberg a remporté le prix de la catégorie étudiante. Le court-métrage, réalisé alors qu’il était encore étudiant en biologie, traite de la menace croissance de la résistance aux antibiotiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *