Marathon des Sables, 200 femmes au départ

Marathon des Sables, 200 femmes au départ

Une nouvelle page du légendaire Marathon des Sables va s’écrire dans les dunes du Sahara sud-marocain du 5 au 15 avril 2019. Environ 200 femmes s’aligneront au départ de l’épreuve, de la course la plus dure au monde, celle du Marathon des Sables.

Un millier de personnes en provenance du monde entier vont s’attaquer à ce monstre d’endurance à parcourir à pied dans le désert, en autosuffisance alimentaire. Premier événement du genre en 1986, premier raid désertique au monde de par sa taille, premier trail en autonomie de par sa réputation internationale, la légende Marathon des Sables se renforce édition après édition avec à sa tête depuis 34 ans son non moins légendaire créateur Patrick Bauer.

El Morabity contre Terres d’Aventure

Les coureurs marocains, Rachid El Morabity en tête, vont encore une fois défendre âprement leur domination sur les 250 km répartis en six étapes. Mais pour la 34e édition de l’épreuve, l’équipe Terres d’Aventure constituée des Français Julien Chorier, Erik Clavery et Mérile Robert pourrait bien l’emporter.

Lire aussi : Le Marathon des Sables, le Big One, c’est au Maroc !

Pendant sept jours, les concurrents vont parcourir à pied environ 250 km à travers dunes, djebels, ergs et lacs asséchés. Au cours de la semaine, uniquement de l’eau et une tente traditionnelle berbère par groupe de huit concurrents leur seront fournis. « Pendant sept jours, au cœur d’un environnement désertique d’exception, ils avanceront coûte que coûte, luttant contre le sable, la chaleur, mais avant tout contre eux-mêmes. Épaulés par leurs compagnons de route et par tout le staff, ils devront se surpasser et aller chercher le petit quelque chose qui leur permettra d’aller au bout de leur défi » expliquent  les organisateurs.

200 femmes au Top départ le 7 avril

Parmi les quelques 1000 concurrents qui prendront cette année le départ de la course, il y a environ 200 femmes qui s’aligneront au départ de l’épreuve, un pourcentage important malgré la réputation de « course la plus dure au monde » du Marathon des Sables. Mais justement, cette réputation est peut-être aussi ce qui motive tant ces femmes.

Lire aussi : Marathon des Sables : Une Marocaine dans la course

Les motivations de ces femmes sont souvent profondes, puisant dans le vécu de chacune. Leur endurance et leur adaptabilité permettent à la plupart de terminer l’épreuve, et leur motivation impressionne plus d’un homme dans le peloton « Statistiquement, les femmes ont davantage de chances de terminer le Marathon des Sables que les hommes ! En effet chaque année, les femmes devancent les hommes dans le pourcentage de finishers de l’épreuve » indiquent les organisateurs.

Lire aussi : Marathon des sables : un cadeau inattendu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *