Maroc : plus de droits pour les enfants migrants

Maroc : plus de droits pour les enfants migrants

La Journée nationale de l’enfant, est célébrée le 25 mai. Pour l’occasion, l’UNICEF et l’Union européenne annoncent leur appui au nouveau projet  pour la promotion des enfants migrants au Maroc.

 

Etalé sur la période 2018 – 2020,  et doté  d’un budget de 2,447 millions d’Euros, ce projet a pour objectif d’assurer un meilleur accès aux enfants migrants, y compris les victimes de traite, à leurs droits au Maroc.

Ce nouveau projet vise à garantir à tous les enfants migrants, quel que soit leur statut légal, un accès équitable à l’éducation, aux soins de santé, à une prise en charge sociale et judicaire appropriée et à des conditions de logement provisoire valorisant. Ses interventions permettront aussi de s’assurer que les enfants disposent d’une information fiable et accessible, leur permettant de comprendre leur situation, de négocier leurs intérêts et de définir les solutions les plus pertinentes.

Cela comprend également leur droit d’être entendus et consultés pour les décisions qui les concernent. 2.000 enfants migrants accompagnés et non accompagnés vont bénéficier de services qui seront renforcés à travers ce projet, en particulier dans les régions cibles à l’Oriental et à Tanger – Tétouan – Al Hoceima.

La mise en œuvre de ce nouveau projet bénéficie d’un leadership confirmé par le gouvernement du Maroc. Un comité de pilotage coordonné par le ministère chargé des Marocains Résidants à l’Etranger et des Affaires de la Migration suivra son exécution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *