Nouha Fennich : “J’ai vécu  positivement la période du confinement”

Nouha Fennich : “J’ai vécu positivement la période du confinement”

Nouha Fennich a pris part à l’aventure “Les Artistes confinées”. L’artiste trouve son inspiration dans son vécu au sein de la médina et dans l’environnement, et utilise plusieurs techniques dans ses travaux:  peinture à l’huile, acrylique, aquarelle, transfert d’images, collage. Nouha nous parle de son confinement, du travail réalisé au cours de cette période et comment cette crise a influencé son processus créatif.

Pourquoi avoir accepté de partager cette expérience « DJPCM » ?
Nouha Fennich : Au fait, j’ai accepté sans réserve. Pour moi c’était une invitation à vivre ma passion tout en profitant de la motivation et de l’énergie du groupe. En même temps, c’était pour moi un excellent moyen de vivre positivement cette période de confinement.

Quel impact ce confinement a-t-il eu sur votre vie d’artiste ?
Déjà ça m’a permis de me retrouver avec moi-même et de me concentrer pleinement sur mon travail d’artiste. Il m’a aussi offert l’occasion d’explorer de nouvelles techniques en utilisant du matériel rangé dans mes placards depuis belle lurette. DJPCM m’a offert le plaisir de penser à de nouvelles compositions artistiques et m’a ouvert de nouveaux horizons pour de futurs projets.

Selon vous, le confinement est-il propice à la créativité ? Est-ce que cela vous a-t-il été bénéfique ?
Oui, clairement. Le confinement a eu un impact conséquent par rapport à ma créativité en tant qu’artiste. Il m’a permis de me retrouver avec moi- même et d’exprimer mon ressenti à travers mes pinceaux. Le Covid a poussé presque tout le monde et notamment l’artiste à méditer sur la vie, et cela lui apporte de l’inspiration.
Me concernant, c’était très bénéfique : La cadence d’une toile par semaine est extrêmement satisfaisante. L’esprit est constamment occupé par la créativité ce qui procure un plaisir intense. De nouvelles résolutions ont été prises pour ma vie à venir : personnelle, spirituelle, professionnelle et artistique.

Le fait de se retrouver, toutes les 10 artistes dans cette exposition réelle et avec le public, quel effet cela vous fait ?
Une grande joie, une fierté, du plaisir. Quoi que nous n’avions pas envie que l’aventure s’achève, nous avions hâte de se retrouver dans la vie réelle et de contempler les toiles de chacune de près. Pour moi, c’était un honneur et un plaisir de rencontrer ces artistes femmes (d’une autre génération) que j’ai connues pour la première fois dans un monde virtuelle et avec lesquelles j’ai tissé des relations d’amitié. Aussi, j’ai été ravie par un public subjugué devant nos toiles. Ravie également par la rencontre de quelques membres du jury impressionnés également par les œuvres exposées (les photos ne reflétaient pas entièrement la beauté des travaux).


L’aventure ne s’arrête pas là. Nous comptons enchainer avec un autre projet artistique en Septembre.

Lire également : « Les artistes confinées » du virtuel au réel !
Lire également : Confiné avec l’artiste El Batoul Bargach

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *