Les petits bobos du sexe

Les petits bobos du sexe

Les rapports sexuels peuvent être parfois accompagnés de douleurs ou sensations gênantes. Heureusement, ces petits bobos du sexe se soignent sans souci. Tour d’horizon des petits dégâts physiques de la passion.

Dyspareunie superficielle

Parfois les petites lèvres se gonflent et deviennent sensibles gênant ainsi la pénétration. Il s’agit de dyspareunie superficielle souvent causée par une mycose, un virus de type herpès ou une inflammation des glandes de Bartholin. La femme peut ressentir des démangeaisons. Dans ce cas, la consultation médicale est obligatoire. Le traitement varie selon l’origine du malaise.

Dyspareunie de présence

La présence du pénis devient insupportable pour la femme. Elle souffre peut être de dyspareunie de présence. Les parois du vagin deviennent sensibles à cause de la vaginite. Derrière cette inflammation une infection, une mycose, ou une pénétration pressée. Il faut alors trouver le temps de passage à l’acte idéal pour les deux partenaires. Si le problème persiste, consultez un médecin.

Dyspareunie profonde

Les femmes ont parfois une douleur en bas-ventre. Elles ont l’impression que l’utérus est gonflé. Lors du rapport sexuel, le pénis touche cette partie souffrante. Il s’agit d’une dyspareunie profonde.
Elle peut être causée par une endométriose, un fibrome, l’infection d’une trompe, une rétroversion de l’utérus ou encore un kyste de l’ovaire. Seul le médecin peut détecter la source du problème grâce à l’échographie et donner le traitement approprié.

Pénétration douloureuse

La femme ressent son vagin irrité à chaque pénétration. Elle souffre alors de sécheresse vaginale.
S’agissant des causes, il se peut que la séance de préliminaires n’a pas assez duré ou elle n’a pas trop envie d’ébats sexuels. La lubrification naturelle peut aussi diminué à cause des changements hormonaux suite à un accouchement ou la ménopause.
Dans ce cas, on peut parler avec son partenaire et lui confier ses désirs. On peut également utiliser un lubrifiant. Si le problème persiste, le médecin peut prescrire un traitement hormonal.

Le cas du vaginisme

Quand la pénétration devient impossible et les muscles du vagin se crispent à chaque essai, la femme souffre de vaginisme. Ce problème est en général psychologique. Il faut alors consulter un psychothérapeute ou un sexologue. La femme soit aussi apprendre à se détendre.

Les bobos masculins

Les hommes aussi ont leurs bobos du sexe remarquables surtout au moment de l’éjaculation. Ils sont généralement dus à des infections sexuellement transmissibles ou des problèmes de prostate. Un avis médical s’impose.

Expériences inconfortables

Les douleurs peuvent survenir après les ébats sexuels notamment si on a essayé une situation inconfortable. On peut ainsi avoir les muscles froissés, des maux au niveau du dos ou du cou, des torsions, des bleus… dans ce cas on peut essayer les remèdes de grands-mères ou consulter si la douleur persiste. La prochaine fois, essayer une position plus confortable ou veillez à avoir un corps plus souple !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *