Pourquoi rêvons-nous ?

Pourquoi rêvons-nous ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le sommeil est loin d’être synonyme de repos total et absolu. Et tout porte à croire que notre cerveau se transforme en vrai studio hollywoodien dès qu’on pose sa tête sur l’oreiller.

 

Les rêves ont forcément un sens et, c’est ce que l’on recherche à travers les interprétations multiples que nous servent la Toile, les livres et magazines. C’est aussi ce sens-là que s’efforce de nous fournir la culture populaire à coups d’interprétations standards que nous finissons subrepticement par adopter. Des explications qui, même en devenant universelles, ne reposent sur aucun fondement sinon celui d’une culture populaire qui tente de nous rassurer. En effet, les rêves appartiennent à la personne qui les vit dans la société à laquelle elle appartient.

Une expression de l’inconscient

En psychanalyse, le rêve s’avère un outil d’exploration absolument extraordinaire. C’est l’expression de certains soucis de l’inconscient de l’individu à un moment donné. Mais, le rêve est complexe, et c’est généralement aux détails qu’il faut revenir pour l’expliquer. Freud avait d’ailleurs démontré que ce dont on se rappelle n’est pas du tout ce à quoi renvoie le rêve. Selon ce virtuose de l’inconscient, le rêve traduit, en fin de compte, un désir inconscient, opprimé.

Les mécanismes du rêve

Pendant la phase du sommeil paradoxal, les mécanismes du rêve, traduction d’un travail que fait notre inconscient autour de ce que nous vivons pendant la journée, se construisent en étroite relation avec notre histoire personnelle. Dans ce sens, expliquent les psy, les rêves sont des « messagers qui nous expliquent notre passé et nos impasses actuelles et, en même temps, des guides qui nous ouvrent les portes de l’avenir ». En un mot, ce sont les rêves qui nous permettent de dépasser un certain nombre de difficultés que nous rencontrons psychologiquement afin de nous permettre de fonctionner…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *