Tour Hassan : Relooking extrême

Tour Hassan : Relooking extrême

Du haut de ses 44 mètres, la tour Hassan domine Rabat, ville impériale et capitale moderne du Royaume. Monument porteur d’histoire de la puissance Almohade, la Tour est en plein restauration, ce qui n’empêche pas les rbatis, les visiteurs et les touristes de passage, de venir se promener dans cette esplanade chargée d’histoire. La tour Hassan enchante toujours. Reportage

 

Trois ministères sont impliqués dans la restauration de la tour Hassan. Le ministère des Habous, le ministère de l’Intérieur et le Ministre de la Culture qui est Maitre d’ouvrage et dont la contribution est majoritaire. Un projet au coût de 17 673 696 Dhs et dont la date d’exécution est de 18 mois. 90% des travaux sont déjà réalisés.

TOUR HASSAN 1

Loubna Tahiri et Youssef Alaoui sont tous les deux architectes spécialisés dans la restauration des monuments historiques et membres de la commission du suivi du projet. « Nous tenons à préciser que ce sont des travaux de restauration et non de rénovation que subit la tour Hassan. Ce monument est porteur d’histoire, des mesures et des actions ont été prises pour la sauvegarde du patrimoine culturel, dans le respect de son intérêt, tout en garantissant son accessibilité aux générations présentes et futures ». Un rappel à l’ordre de Loubna Tahiri, en réponse à ma question sur ce grand chantier de travaux.

En 1196, le calife almohade Yacoub El Mansour lança la construction de la Mosquée Hassan. L’ambition était d’en faire la plus grande mosquée du monde. La Tour Hassan devait être construite dans le style de la Koutoubia de Marrakech, mosquée initiée par son grand-père Abd El Moumen, et de la Giralda de Séville. Toutefois, à la mort du Calife en 1199, les travaux sont abandonnés et la tour ne fut jamais terminée. Le tremblement de terre de Lisbonne en 1755 laissa aussi des séquelles.
Cependant avant le lancement des travaux, une vaste opération d’investigation technique a été menée pour définir la nature de l’intervention. Des architectures, des archéologues, des ingénieurs et des techniciens spécialisés ont participé à cette opération. Trois actions globales de restauration, consistant en nettoyage avec des techniques de pointe, la mise hors eau et le travail de consolidation des fissures. « Notre but est de remédier à la pathologie de la pierre qui est la composante structurelle de la tour» explique Youssef Alaoui du ministère de la culture. « Chaque façade de la tour a été traitée de façon particulière. Certaines pierres, extrêmement altérées par l’eau sont remplacées par des pierres avec les mêmes produits et matériaux traditionnels » continue Youssef.
« Pour l’intervention intérieure de la tour, chaque pierre a été traitée de manière particulière, notre démarche était de conserver chaque objet et garder tout ce qu’on pouvait garder », rappelle Loubna. L’opération du sablage, le traitement des champions et moisissures est remédié par un certain nombre de procédés expérimentés et utilisés dans les expertises internationales.

 Des Hommes et un Savoir-faire

 Pour ce grand chantier complexe, de grandes techniques de pointe ont été utilisées. Les travaux ont été confiés à des architectes spécialisés en monuments historiques, l’intervention de cabinets d’études spécialisés, le recours à des laboratoires experts en patrimoine et le choix du maitre d’oeuvre dépassent largement le cadre de simples réparations vu la grande valeur historique et civilisationnelle de ce monument.
Si les travaux d’entreprises compétentes sont particulièrement importants en matière de restauration de monuments anciens, la formation des ouvriers aux nouvelles techniques de restauration a été plus que nécessaire. « Toute la main d’oeuvre est marocaine et le savoir –faire, taille de la pierre, travail du bois, porte, charpenterie, zellige, plâtre a été confié à nos maitres-artisans qui sont venus spécialement de Fès», nous informe Loubna.
Les Rbatis attendent donc avec patience la fin de ces travaux pour pouvoir circuler, et admirer de très près le résultat de ces opérations de relooking. Une opération qui a pour but de conserver et de garder les valeurs esthétiques et historiques d’un des monuments les plus beaux et les plus prisés de la capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *