Traite des enfants : un rapport accablant

Traite des enfants : un rapport accablant

Dans son dernier rapport annuel, le Groupe d’experts sur la lutte contre la traite des êtres humains du Conseil de l’Europe (GRETA) a révélé d’importantes lacunes dans un certain nombre de pays d’Europe en ce qui concerne la traite des enfants.

 

Entre 2012 et 2015., environ 4 361 enfants ont été identifiés comme ayant été victimes de la traite dans 12 pays d’Europe. Le rapport indique que de nombreux autres  enfants n’ont pas pu été détectés ni protégés en raison de lacunes dans les procédures d’identification, de l’incapacité à désigner des tuteurs légaux et de l’absence d’hébergements convenables et sûrs.
Le rapport du GRETA révèle qu’en moyenne, les enfants représentent un tiers des victimes identifiées de la traite des êtres humains, mais cela varie fortement en fonction des pays. Les enfants font l’objet de traite au-delà des frontières, ainsi qu’à l’intérieur d’un même pays, pour différentes formes d’exploitation, dont l’exploitation sexuelle, le travail forcé, la servitude domestique, la mendicité forcée, les activités criminelles forcées et le mariage forcé.
Le rapport souligne également que les enfants séparés et non accompagnés sont particulièrement exposés à la traite, mais que les autorités ne disposent bien souvent pas d’informations – ou très peu – relatives à l’identification des victimes de la traite parmi ces enfants.
Pour rappel, le GRETA est chargé d’évaluer le respect de la Convention du Conseil de l’Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains de 2005 par les pays.

 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *