Troubles érectiles : après 3 mois, on consulte !

Troubles érectiles : après 3 mois, on consulte !

Qu’est-ce que c’est ?

L’association américaine de psychiatrie définit le trouble de l’érection chez l’homme par: « Incapacité persistante ou répétée à atteindre ou à maintenir jusqu’à l’accomplissement de l’acte sexuel, une érection adéquate, à l’origine d’une souffrance marquée ou de difficultés interpersonnelles ». Autrement dit, le dysfonctionnement érectile est l’impossibilité pour l’homme d’obtenir ou de maintenir une érection suffisamment rigide, permettant l’accomplissement de l’acte sexuel.

A quel âge surviennent-ils ?

Les troubles érectiles peuvent concerner des hommes de tout âge, et peuvent aussi augmenter avec l’âge. Près d’un homme sur 3 après 40 ans est atteint de troubles de l’érection.  Il faut aussi savoir qu’avec l’âge, les érections spontanées sont moins fréquentes et souvent moins fermes qu’auparavant. Ces changements surviennent généralement entre 50 et 60 ans.

Qu’est-ce que ça peut cacher ?

Le trouble de l’érection peut parfois être le premier symptôme d’une pathologie en cours passée inaperçue, comme une affection cardiovasculaire, une dépression, une hypertrophie bénigne de la prostate, un cancer prostatique, un déficit androgénique. La fatigue physique, ou une mauvaise hygiène de vie (tabac,  drogues et alcool en particulier), certains troubles ou maladies comme le diabète, l’hypertension, le cholestérol, les effets secondaires de certains traitements peuvent aussi en être la cause.

La prise en charge s’inscrit alors dans une véritable démarche de médecine préventive où l’on doit aborder l’arrêt du tabagisme, le surpoids, la consommation d’alcool ou de stupéfiants.

Quels traitements ?

Si le dysfonctionnement érectile persiste au-delà de quelques semaines (aprèse 3 mois), il faudra consulter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *