Une indonésienne reçoit le Prix de la policière de l’ONU 

Une indonésienne reçoit le Prix de la policière de l’ONU 

L’Indonésienne Renita Rismayanti qui exerce au sein de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine, recevra le Prix de la policière de l’ONU de l’année,dans le cadre de la Semaine de la police des Nations Unies .À 27 ans, Renita est la plus jeune policière des Nations Unies à remporter ce prix. 

La sergent-chef Rismayanti est responsable de la base de données criminelles de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations-Unies pour la stabilisation en République centrafricaine,MINUSCA. Renita est récompensé pour avoir contribué à la conception et au développement d’une base de données permettant à la police de l’ONU de cartographier et d’analyser les lieux criminogènes et de troubles à l’ordre public, ce qui aide les forces de sécurité du pays à mieux planifier leurs opérations en soutien à la population locale. 


Lire aussi:Une Népalaise reçoit le Prix femme policière l’ONU

Dans une déclaration,la sergent-chef de police Rismayanti s’est dite chanceuse de pouvoir utiliser ses compétences technologiques pour améliorer la sécurité des habitants de la République centrafricaine « J’espère que la visibilité donnée par ce prix renforcera chez les femmes et les jeunes filles l’idée que tous les domaines d’expertise de la police nous sont ouverts ».

Le pouvoir de la technologie pour sécuriser la population 

Ayant commencé sa carrière au sein de la Police nationale indonésienne en tant que spécialiste de l’information en 2014, elle a également travaillé dans les domaines de la formation, de l’administration et de la logistique. Elle et ses collègues contribuent à renforcer la confiance entre les autorités locales et les communautés, ce qui rend le travail de la police des Nations Unies plus efficace et sécurise davantage la population ».

Lire aussi : Casque bleu Burkina Faso ,prix femme policière ONU

Le Prix de la policière de l’année des Nations Unies a été créé en 2011 pour reconnaître les contributions exceptionnelles des femmes policières aux opérations de paix des Nations Unies et pour promouvoir l’autonomisation des femmes.

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *