Vive la Mariée, Vive la Divorcée!

Vive la Mariée, Vive la Divorcée!

C’est un très beau documentaire diffusé par la chaine qatari Al Jazeera Documentary qui nous invite à une fantastique immersion chez une tribu sahraouie marocaine à travers deux événements essentiels dans la vie de la femme sahraouie, le mariage et le divorce. Ces deux évènements sont fêtés sur  » le même pied d’égalité », mais cette  pratique risque malheureusement de disparaitre.

 
Tout au long du documentaire, les témoignages recueillis sont unanimes pour dire que la femme sahraouie jouit depuis son enfance d’un rang particulier.Elle est choyée , aimée et placée au centre de l’attention familiale. Adulte, tout est centré autour de la femme, »pilier de la famille, de la tente, de la tribu, de l’univers ». » témoignera un chef de la tribu des Beidanes . » Son avis est primordial. Elle est d’ailleurs consultée pour toutes les affaires du foyer comme de la tribu ».
 « Dans les assises ou les conseils, qui réunissent hommes et femmes d’une même lignée, la voix féminine pèse autant et même davantage que celles des hommes. Une décision ne peut être arrêtée que si les femmes sont d’accord »continue ce chef. La violence conjugale envers la femme sahraouie n’existe pas, car selon les témoignages, violenter une femme, c’est manquer un respect à toute sa tribu.

sahraouie 2

Le divorce valorisant!

Sous des youyous et des chants hassanis, nous assistons au rituel du mariage, un rituel sacré où le respect des traditions est très important.Tous les membres de la tribu participent aux frais de l’union comme aux joies des époux. Divorcée,la sahraouie jouit aussi de tous ses droits. »Elle est encore plus désirée et plus courtisée.Plus elle se marie, plus elle divorce puis se remarie, plus la cote de la femme sahraouie va augmenter auprès des hommes » on retient du documentaire.Plus encore,les jeunes hommes préfèrent s’unir à des femmes divorcées en raison de leur âge mûre et de leur maturité. Si elle a des enfants , de son premier mariage,le jeune marié peut les adopter comme ses propres enfants.
 Le divorce, qui peut être demandé par l’homme et par la femme, a également un rituel, et là aussi on assiste à la célébration par la femme de sa séparation, en présence de sa famille, amies et convives. Henné, présents, chants et ambiance festive.
La jeune équipe technique qui a participé à la réalisation de ce documentaire, (réalisateur, producteur, cameraman, monteur, etc.) nous ont fait vivre des traditions ancestrales en voie de disparition et que plusieurs  tribus essayent de sauvegarder.
Le réalisateur du documentaire Abdelouahed Elmouhtani, dira que «depuis la nuit des temps, cette tradition de tribus sahraouies marocaines célèbre la femme et par la même occasion rend hommage à la gente féminine et protège une culture de fête ancestrale».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *